• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-élections : La PAPDA prône la décolonisation de l’appareil électoral

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

La  Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA) s’est dite inquiète par rapport à ce qui se passe au niveau du CEP et au niveau du jeu électoral en général. Le Secrétaire exécutif de la PAPDA a prôné la décolonisation de l’appareil électoral dont, dit-il, les leviers de contrôle  se trouvent entre les mains des agents externes.

 

 

Haïti doit se battre pour reconquérir sa souveraineté, a indiqué le  responsable de la PAPDA , Camille Chalmers expliquant que cette reconquête  doit passer par le contrôle par les Haïtiens  des appareils de l’Etat, notamment le CEP.

« Nous nous sommes embarqués dans un schéma pouvant reproduire les catastrophes  et la caricature de 2010-2011 où tous les leviers de contrôle  se trouvaient entre les mains  des agents externes », a regretté M. Chalmers se référant au CEP.

Selon le numéro un de la PAPDA, si Haïti veut  récupérer de sa souveraineté, il faut construire un appareil électoral  véritablement indépendant et contrôlé par des acteurs haïtiens.

Le professeur d’université invite, en ce sens, la population à se  mobiliser pour construire des appareils crédibles, légitimes  pour s’éloigner, affirme-t-il,  de façon résolue du projet de destruction nationale qui passe non seulement par la destruction économique et la destruction des institutions.

"La libération scandaleuse et  spectaculaire de « SonSon Lafamila », rentre dans le processus de destruction des institutions haïtiennes", croit Camille Chalmers.

« L’une des meilleures façons  de détruire les institutions, c’est de les décrédibiliser aux yeux des membres de la population qui ne les font plus confiance parce qu’elles ne défendent  pas les intérêts de la nation, mais prônent de préférence une culture de l’impunité, a expliqué le secrétaire exécutif de la PAPDA.

Par ailleurs, les peuples des Amériques convoqués au Sommet des Peuples et des mouvements sociaux à l’Université de Panama, les 9, 10 et 11 avril 2015 avec plus de 3 500 délégués,  ont exigé le retrait immédiat ce qu’ils appellent des troupes d’occupation en Haïti. Une action qui, selon eux, qui permettra l’autodétermination du pays.

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 220 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter