• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Miami-“Gouvènman lakay ou”: Sécurité, Education et engagements au coeur des débats

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 7
MauvaisTrès bien 

Le gouvernement de la République a tenu son pari d’organiser la 9e édition du programme “ Gouvènman an lakay ou” à Miami. Bien qu'ils furent critiqués par de nombreux secteurs de la société civile et autres citoyens qui voyaient dans cette initiative, un gaspillage de temps et d’argent, les deux chefs de l’Exécutif, accompagné de quelques ministres et directeurs généraux avaient bien répondu présent et se sont prêtés aux jeux de questions et réponses, tout en présentant certaines réalisation du pouvoir en place.

 


 

La sécurité et la justice qui représentent des garanties sine quanon pour attirer ces haïtiens de l’extérieur à venir visiter le pays, mais également à y investir ont été au cœur de cet événement. Le chef de la Police, Godson Aurélus, a présenté à un public plutôt attentionné les actions du gouvernement pour, dit-il, stabiliser le pays et réduire la criminalité.

Aussi s’est-il enorgueilli du 5e rang occupé par Haïti parmi les pays dont le taux de criminalité est au plus bas. Avec 7.6% Haïti fait partie des bons élèves de la classe avec la Martinique et Cuba qui occupent les deux premières places avec respectivement 4.2 et 4.6%. au niveau de l’Amérique latine Haïti dispose également d’une bonne performance. Depuis 2012 les cas de kidnapping ont baissé, au point d’arriver à 6 cas répertoriés seulement, en 2014.

Le ministre de la Justice, Jean Renel Sanon, a, de son côté, fait remarquer que des efforts étaient en cours pour renforcer ce secteur. Aussi a-t-il rappelé, à titre d’exemple, la construction de nombreuses infrastructures à travers le pays, pour offrir un cadre agréable devant faciliter la distribution de la justice à la population. Des dispositions, poursuit-il, sont en cours pour dynamiser le personnel judiciaire.

L’éducation et l’utilisation du 1.5 dollars sur les appels téléphoniques étaient également très attendues. Le ministre de l’éducation, Nesmy Manigat a présenté la situation du système scolaire, en mettant un accent particulier su le Programme de scolarisation universelle gratuite et obligatoire (PSUGO) établi grâce à la contribution de la diaspora.

Le ministre a précisé que le budget de ce programme était évalué à 55 millions de dollars l’an, dont 35 proviennent des taxes sur les transferts et les appels téléphoniques. Les autres 20 millions viennent du trésor public.

M. Manigat a également annoncé le lancement d’un processus de certification des professeurs en vue de leur attribuer un permis d’enseigner. Aussi, a-t-il expliqué que les professeurs du PSUGO qui sont payés, ont leurs noms affichés sur une liste au ministère et dans les directions départementales, lesquels sont également publiés dans le journal “Le Nouvelliste.”

Le Tourisme, la Douane ainsi que les garanties sur les droits de propriété ont été, entre autres points abordés à cette 9e édition de “Gouvènman an Lakay ou” pour laquelle le gouvernement  crie déjà succès et appelle les critiques à se taire.

 

Environ 19 engagements ont aussi été pris et un comité de suivi, composé de membres du gouvernement, de la représentation diplomatique de Miami et de citoyens de la communauté haïtienne de Miami, mis sur pied.

 

LE/HPN

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 258 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter