• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-société : lancement de l’initiative pour les adolescentes en Haïti (AGI)

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 13
MauvaisTrès bien 

La Banque mondiale a organisé une conférence-débat, mercredi, au Karibe Convention Center, à l'occasion du lancement de l'Initiative pour les adolescentes en Haïti(AGI) dans le but de promouvoir l’emploi des adolescentes et jeunes filles en Haïti.

 

En Haïti, ce sont 1000 adolescentes âgées de 17 à 20 ans qui bénéficieront d'une formation technique non-traditionnelle dispensée dans un ensemble de centres de formations certifiés
Selon Alexandre Abrantes, envoyé spécial de la banque pour Haïti a déclaré que le projet AGI fournira une formation technique non-traditionnelle qui prendra directement en compte les besoins des employeurs où les jeunes filles recevront par ailleurs une formation à la vie professionnelle (éthique de travail, confiance en soi, bonnes pratiques de comportement dans un environnement professionnel).


 « AGI est un partenariat public-privé afin de promouvoir l’autonomie économique des jeunes filles et jeunes femmes. Cette initiative est actuellement présente dans huit pays à faibles revenus et en situation de post-conflit », a souligné Aude-Sophie Rodella, responsable de projets à la banque mondiale.


La formation sera dispensée en deux phases, 500 jeunes filles seront formées en 2012 et les 500 autres pour l’année 2013 à venir. Cette initiative sera implantée directement à Port-au-Prince en ciblant les quartiers défavorisés.


Les interventions comprennent des formations techniques, des formations à la création d’entreprise, professionnelles et vocationnelles en compétence à la vie quotidienne, selon Sandra Jean Gilles, coordonnatrice de l’initiative pour les adolescentes en Haïti.


« Nous allons créer des centres pour permettre aux jeunes filles haïtiens de se former afin de trouver un emploi sur la formation dont elle a reçu », a promis Sheyla Durandisse, chef de cabinet de la ministre à la condition féminine.


« L’ensemble des projets est rigoureusement évalué afin de mieux comprendre les éléments de succès pour reproduire et élargir de telles initiatives en faveur des jeunes filles et jeunes femmes à travers le monde », a fait savoir Aude-Sophie Rodella, responsable de projets à la banque mondiale.


Ce projet pilote a pour seul but de dégager des leçons sur les bonnes pratiques qui visent à améliorer l’employabilité des jeunes filles.

 

Esther Versière
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 298 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter