• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti – Economie : Pour un budget national 2014-2015 mieux adapté

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Le ministère de l’Economie et des Finances a, en partenariat avec le ministère de la planification et de la coopération externe, lancé un atelier sur les stratégies de la croissance économique, ce lundi 24 Mars 2014, à l’hôtel Montana, à Port-au-Prince en vue de la préparation du budget 2014-2015, a constaté Haiti Press Network.


Divers représentants des secteurs politique, économique et international ont pris part à cette « importante » assise, notamment le ministre de l’économie et des finances, M. Wilson Laleau, l’ancien gouverneur de la Banque centrale, l’économiste Fritz Jean, le Directeur Général de l'Autorité Portuaire Nationale,l’économiste Kesner Pharel  ainsi que des chefs d’entreprise.

En effet, cet atelier sur les stratégies de la croissance économique, autour du thème : « Pour actionner les leviers d’une croissance forte. Pour la modernisation économique et sociale et la création d’emplois décents et durable », à en croire M. Laleau, a pour objectif de permettre à l’Etat de connaitre avec exactitude les revendications des acteurs concernés en vue de mieux préparer le budget 2014-2015.

« Dans le cadre de l’élaboration du projet de budget 2014-2015, cet effort sera poursuivi et étendu à d’autres champs de la fiscalité », a assuré le ministre.

« Concevoir puis mettre en œuvre le budget de l’Etat, ce n’est pas seulement compiler des ressources nationales et étrangères destinées à financer des dépenses publiques dénuées de tout lien avec le monde économique et social », a-t-il ajouté.

Tout en dénonçant la mauvaise répartition des richesses, où moins de 5% de  « l’Elite économique » détienne plus que 55% des richesses, M. Laleau, a en outre plaidé pour la réforme du modèle économique à travers une modernisation du cadre des affaires pouvant faciliter les jeunes entrepreneurs à sortir du lot et du même coup participer à la création d’emplois dans le pays et au développement durable.

De son côté, M. Fritz Jean a vivement dénoncé la subsistance d’une accumulation de « rente » dans l’économie haïtienne depuis 2010ans. Ce qui selon l’économiste, donne lieu à une économie d’exclusion.

« D’où le pays est aujourd’hui totalement assisté et dépendant », a-t-il insisté.

L’incapacité de notre économie à stimuler l’investissement engendre ce que l’économiste appelle une « pauvreté généralisée". « Il faut que l’on soit bien conscient de cela pour pouvoir y remédier », at-t-il ajouté.

Le représentant de la Banque mondiale a, pour sa part, invité les autorités haïtiennes a s'inspiré des autres pays en voie de développement pour définir une bonne politique économique pouvant actionner une « réelle croissance économique ».

A rappeler que le budget 2013-2014 avoisine les 126 Milliard de Gourdes.

 

 

 

Jeff Ibraïme

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 220 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter