Haïti-Crise :2 hôtels Mont-Joli et Best Western ferment en raison de la crise

Tourisme
Typographie

 

 

 

 

 

La conjoncture socio-politique a contraint les responsables de deux grands hôtels à fermer leurs portes dans le pays, a constaté notre rédaction.

 

 

 

Selon des informations relayées par la presse haïtienne, ce lundi 21 octobre 2019, l’hôtel luxueux Best Western Premier de Pétion-Ville annonce la fermeture de ses activités d’ici le 31 octobre 2019. Toutefois HPN n’a pas réussi à confirmer auprès de l’hôtel Best Western.

 

 

 

Cette décision serait motivée par le climat instable régnant dans le pays depuis environ deux mois marqué par une paralysie quasi-totale des activités économiques en Haïti.

 

Attaqué par des bandits en marge de la manifestation de l’opposition au Cap-Haitien le 17 octobre dernier, les responsables de l’hôtel Mont-Joli avaient annoncé une cessation des opérations.

 

 

 

La situation politique a des effets considérables sur l’industrie touristique haïtienne avec une baisse spectaculaire de la fréquentation des hôtels. Les hôtels de plage sur la côte des Arcadins font face aux mêmes difficultés. Des emplois générés dans l’hôtellerie sont menacés.

 

 

 

Avec les hôtels ouverts entre 2012 et 2015,  Haïti comptait près de 9000 chambres d’hôtels sur l’échelle nationale.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages