Haïti-Culture : Poursuite de l’Atelier communautaire pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) à Léogâne

Patrimoine National
Typographie

 

 

23 bandes de Rara évoluant à Léogâne partagent leurs expériences avec Directeurs et Cadres du Ministère de la Culture et de la Communication (MCC) dans l’objectif de conserver cet héritage culturel comme Patrimoine Culturel Immatériel.

 

 

En effet depuis le 23 janvier 2020, le Ministère de la Culture en collaboration avec la Commission Nationale Haïtienne de Coopération avec l’UNESCO, le bureau de l’UNESCO à Port-au-Prince et l’Union des Raras de Léogâne (URAL) est présent à la cité Anacaona dans la perspective de donner un nouvel élan au cette activité, considérée comme l’une des grandes fêtes culturelles du peuple haïtien qui se transmet depuis plusieurs générations et qui attire chaque année des milliers de touristes , tant d’Haïti que de la diaspora.

 

Ce puissant symbole identitaire est devenu depuis l’année 2019, objet de grande préoccupation pour le Ministère de la culture et l’Unesco, qui organisent des ateliers de formation en donnant un coup de projecteur à Léogâne à travers l’Union des Raras de Léogâne (URAL). Cet exercice d’inventaire communautaire fait suite aux différents ateliers animés à Port-au-Prince par l’expert national Kesler Bien Aimé et des experts de l’Unesco.

 

Le Directeur de Patrimoine au MCC, Prof. Frantz Délice se dit satisfait de son séjour enrichissant à Léogâne. Grâce à cette richesse historique et culturelle, héritée de l’apport des Amérindiens, des Espagnols, des Français et de plusieurs ethnies africaines, le rara est devenu aujourd’hui, élément patrimonial exceptionnel.

 

Cet Atelier communautaire qui prendra fin ce samedi 25 janvier 2020, est une grande première pour le pays qui fait du rara, de la musique et de la danse Compas, la Contredanse, le savoir et le savoir-faire lié à la technique du Tracé Vèvè, les techniques de production de Masques en papier mâché de Jacmel, le Dous Makòs de Petit-Goâve, le Konparèt de Jérémie, le Lalo de l’Artibonite et le Tchaka, officiellement classés dans le répertoire du registre national du patrimoine culturel d’Haïti, suivant un communiqué de presse daté du 21 octobre 2019, signé du Ministre de la Culture et de la Communication, M. Jean Michel Lapin.  

 

 

Yves Paul LEANDRE

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages