Haiti-Sports-Accusations : Dr Yves Jean Bart, sur une chaise éjectable, clame encore son innocence

Sport
Typographie

 

 

Depuis le 30 avril dernier, des accusations de viols contre le Président de la Fédération Haïtienne(FHF)troublent le foot haïtien après la publication d'un article écrit par le journaliste Romain Molina au journal "The Guardian". Contre toute attente, Dr Yves Jean Bart, ciblé par ces allégations, n'a pas cessé de clamer son innocence. Des voix se sont élevées pour demander au Président de la FHF de s'écarter de son poste mais M. Jean Bart s'accroche  attendant que la FIFA lui demande de le faire. Une décision qui devrait venir sous peu.

 

Passé devant le parquet de la Croix des Bouquets et auditionné pendant deux heures et demie jeudi dernier supporté par 14 clubs locaux, l'accusé sort sans la moindre sentence et retournera dans une quinzaine de jours pour poursuivre sa lutte. Faute de preuves et d'aveux,  l'instance judiciaire haïtienne ne peut pas inculper le présumé bourreau accusé de viols sur mineures. Le réseau national de défense des droits humains(RNDDH) avait demandé à Dadou Jean Bart de laisser la Fédération pour faciliter aux victimes de se manifester dans une éventuelle enquête.

 

Annonçant vouloir porter plaintes contre le journaliste Romain Molina au niveau international pour avoir souillé le pays selon les propos du Dr Jean Bart et contre " The Guardian" pour diffamation. Le New York Times vient de publier un article sur le même sujet  laissant perplexe le  président de la FHF. La chose devient sérieux et Yves Jean Bart devrait s'attendre aux pires dans les prochains jours notamment avec l'arrivée éventuelle des enquêteurs de la FIFA.

 

La Brigade de la protection des mineures(BPM) a déjà lancé son enquête pour faire la lumière sur la question et l'Institut du Bien-être social et de Recherche (IBESR) devrait  prendre en charge ces jeunes en vue de les mettre en confiance et les montrer que la FHF ne se résume pas à son président qui n'a pas à entretenir avec elles une relation père-filles.

 

Certains supportent aveuglément M. Jean Bart, d'autres attendent un verdict en faveur des jeunes victimes présumées. Selon Pascale Solage,  une féministe, "ce sera un vrai combat pour arriver à faire parler ces mineures, puisque garder le silence c'est une façon de rester en sécurité".

 

L'avocat du Dr Jean Bart a promis de poursuivre toutes les organisations locales qui ont accusé son client sans preuves ainsi que des personnes qui ont pris position contre le présumé coupable en rappelant que Dr Yves Jean Bart ne démissionnera pas à la tête de la FHF.

 

E.V

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages