Haïti-Sécurité : Crise de carburant en Haïti, le BINUH préoccupé

Securite
Typographie

 

Le Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) exprime ses inquiétudes face à la crise de carburant qui perdure, affectant ainsi le fonctionnement de nombreuses institutions. Dans une note publiée en date du 9 Novembre 2021, la représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en Haïti demande aux instances concernées et chargées de la livraison des produits pétroliers dans les stations-services de prendre les mesures nécessaires en vue d’un retour à la normale.

 

L’absence de livraison de produits pétroliers constitue un obstacle sérieux à la fourniture de services essentiels ainsi qu’à la circulation des personnes et des biens, peut-on lire dans le communiqué du BINUH qui se dit extrêmement préoccupé par la pénurie de carburant affectant actuellement tant Port-au-Prince que les autres villes de Province.

 

Soulignant que cette crise touche particulièrement les hôpitaux, les centres médicaux, les médias ainsi que les institutions publiques, le Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti demande aux acteurs impliqués dans le processus d’alimentation des pompes à essence de  prendre la pleine mesure de la gravité du moment et de mettre en œuvre tous les efforts nécessaires en vue d’assurer un approvisionnement pérenne et sûr de carburant.

 

Conscient des défis sécuritaires auxquels font face les Haïtiens, le BINUH appelle toutes les parties prenantes à s’abstenir de toute action qui puisse compromettre les livraisons de carburant afin que cette ressource essentielle tant à la vie quotidienne qu’à une reprise des activités socio-économiques du pays puisse être accessible à tous les Haïtiens, aux services et institutions de l’Etat, ainsi qu’aux industries.

 

Depuis environ 4 mois, difficile pour les automobilistes de faire le plein dans les stations à essence en raison de la rareté des produits pétroliers. Alors que les autorités affirment que le carburant est disponible dans les terminaux, la situation sécuritaire qui se dégrade de jour en jour empêche les camions-citernes d’alimenter les pompes à essence.

 

Marvens Pierre

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .