Haïti-Sécurité-Protestations : Arrêt de travail à la DGI, un employé enlevé lundi à Thomazeau

Securite
Typographie

 

 

 

Les informations fournies par les employés font croire que Saintilaire Marc Arthur a été enlevé dans la commune de Thomazeau dans le département de l'Ouest. Les Ravisseurs réclament une rançon de 250000 dollars contre la libération de cet employé. Les employés en colère ont bloqué la rue donnant accès au bureau. Un camion de transport public est placé obliquement sur l'axe de l'avenue Christophe, zone Carrefour "Tifou" près du bureau central de la Direction générale des impôts(DGI), empêchant la circulation des véhicules.

 

Saintilaire Marc Arthur serait un messager de la DGI et ne gagnerait que 17000 gourdes. "Comment peut on payer 250 mille dollars US pour un employé qui reçoit environ 13,000 gourdes le mois?", lance l'un des protestataires et collègues de la victime au micro des journalistes.

 

 Les protestations contre des actes d'enlèvements deviennent le quotidien des haïtiens dans la région métropolitaine de Port au Prince. Une capitale qui donne l'aspect de la Capitale de la Colombie dans les années 90. Un employé d'une institution universitaire a été enlevé dans le quartier de Nazon et avait provoqué un soulèvement des habitants du quartier pour réclamer sa libération; même son de cloche en milieu de semaine dernière avec le kidnapping d'un jeune  homme et d'une femme dans la zone de Ravine Pintad et de Lalue. Les quartiers de Bois Verna, de Lalue, de l'avenue Poupelard et de Nazon étaient bloqués empêchant la circulation dans la capitale du Sud vers l'Est.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages