Haïti-Kidnapping : libération des six religieux séquestrés par les « 400 Marozo »

Securite
Typographie

 

 

Les six autres religieux, dont deux ressortissants Français, séquestrés par les bandits de « 400 Marozo » ont été libérés. La nouvelle est tombée tôt ce vendredi 30 avril. Aucune rançon n’aurait été versée en échange, avons-nous appris.

 

La libération collective des religieux est survenue après plus de deux semaines de séquestration par le groupe armé connu sous le nom de « 400 Mawozo ». Les autres otages ont été relâchés séparément en début de cette semaine contre l’élargissement d’un chef de ce puissant gang qui était écroué au pénitencier national. Toutefois, la police nationale avait démenti avoir procédé à un échange pour obtenir la libération des otages.

 

En réaction à la libération des religieux, la société des Prêtes de Saint-Jacques a adressé ses plus sincères remerciements aux autorités de l'Eglise catholique d’Haïti, dans une lettre en date du vendredi 30 avril 2021. 

 

« Notre cœur est rempli d’alégresse, car nous avons retrouvé nos confrères, les religieuses et les membres de la famille du Père Jean Anel Joseph en bonne santé », a clamé la Société des Prêtres de Saint-Jacques.

 

Selon une source proche de l’église catholique, aucune rançon n’a été versée aux ravisseurs pour la libération des religieux. Ce que l’église catholique assimile à une bénédiction de Dieu.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages