La sécurité de la prison civile de la Croix-des-Bouquets menacée, ses responsables appellent à l’aide

Securite
Typographie

 

 

C’est un véritable cri d’alarme qu’a lancé le directeur de l’Administration Pénitentiaire dans une correspondance, datée du 9 avril, au directeur général de la Police Nationale d’Haïti (PNH). L’association de malfaiteurs dénommée «les 400 mawozo » projette d’attaquer ce centre carcéral qui risque de connaître pire que l’évasion massive et la mort de plusieurs détenus.

 

Selon des informations recueillies par le Service de Renseignement Sécuritaire de la Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP) ainsi que le rapport de l’Assistant Directeur Chargé de la Gestion Opérationnelle de la Détention, le gang « 400 mawozo » menace d’attaquer la prison civile de la Croix-des-Bouquet, écrit le directeur de l’administration pénitentiaire.

 

Cette attaque, dit la correspondance, aurait comme objectif de provoquer une évasion massive et la situation risque d’être pire que celle du 25 février dernier (marquée par l’évasion et la mort de plusieurs détenus, NDLR).

 

Le directeur de l’Administration pénitentiaire rappelle que le manque de matériels et de personnel policier ainsi que les faiblesses d’ordre structurel auxquels l’institution est confrontée.

 

Aussi, il sollicite un appui urgent dans le renforcement de la sécurité de la prison civile de la Croix-des-Bouquets présentée comme l’un des centres carcéraux les plus sûrs du pays.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages