Naufrage d’un bateau de migrants haïtiens aux larges des Iles Turks : des doutes planent sur l\'origine de l\'accident

Securite
Typographie

 

 

Au moins 7 migrants haïtiens ont péri dans le naufrage de leur embarcation aux larges des Iles Turques et Caïques. Un drame qui soulève de nombreuses questions. Des Portauprinciens réclament une enquête.

 

Plusieurs citoyens interrogés ce mercredi, au lendemain de ce drame, réclament l’ouverture d’une enquête internationale, jugeant suspectes les conditions dans lesquelles ces compatriotes ont perdu la vie.

 

Pour Michel Jean-François, un riverain de Petite-Place Cazeau, il est inconcevable que ce drame soit uniquement le fruit d’un accident, arguant que selon les autorités des iles Turques, la collision s’est produite pendant que les agents de la garde-côtière tentaient d’intercepter le navire.

 

Pour Saradine Louis, il ne fait l’ombre d’un doute. Les agents ont coulé délibérément le navire. Il s’agit, dit-elle, d’un cas flagrant d’homicides contre le peuple haïtien en quête d’un mieux-être en dehors du pays.

 

Arall, un habitant de Carrefour abonde dans le même sens. Mais il réclame une enquête internationale en vue de faire la lumière sur les circonstances du drame, notamment en interrogeant les survivants.

 

Comment un bateau équipé de phares, ayant constaté la présence d’un navire clandestin ait pu entrer en collision avec celui-ci au point de le couler en essayant de l’intercepter, s’est-il interrogé.

 

Il faut que les responsabilités soient fixées, a-t-il dit, appelant à la mise sur pied d’une commission d’enquête internationale.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .