Haïti-Tremblement de Terre : 3 mois après le séisme du 14 août 2021, la ville de Jérémie reste difficile d’accès par voie terrestre

Environnement
Typographie

 

Le pont construit par le Président Dumarsais Estimé situé à l’entrée de la cité des poètes a été gravement touché lors du séisme du  14 août 2021. Les autorités l\'ont fermé à l’usage des riverains de la région depuis la catastrophe. Par voie de conséquence, l’inaccessibilité de cet échangeur routier oblige les passants à prendre la rivière de la Grande-Anse soit à pied soit en voiture s’ils veulent rentrer ou sortir de Jérémie.

 

Ce mercredi 17 octobre 2021, la rédaction de l’agence de presse HPN a constaté sur place la misère de dizaines de camions assurant le trajet Jérémie-Port-au-Prince qui peinent à franchir la rivière de la Grande-Anse. Prendre ce risque encourt gros. Les camionneurs et les passagers doivent beaucoup attendre avant la traversée. Pas trop de possibilité de passage. Divers véhicules savent se planter au beau milieu de la traversée et attendent des secours, nous informent les voyageurs. « Lorsque la rivière est en crue, nous devons attendre. Parfois nous mettons des jours et des nuits  jusqu’à ce nous trouvons un climat possible pour traverser », nous confie ce passager avec beaucoup de peine.

 

De son côté, le propriétaire d’un établissement d’hébergement dans la cité d’Etzer Vilaire nous confirme que le problème causé par le pont endommagé fait monter tous les produits. La pénurie d’essence et les voyages qui deviennent difficiles augmentent exponentiellement la pauvreté des membres de la population dans la ville et dans tout le département, déplore cet homme d’affaires.

 

Trois (3) mois après le séisme, la route nationale numéro 7 reliant Port-au-Prince à Jérémie en passant par les Cayes est jonchée d’embuches dans les hauteurs de Beaumont et de Duchity. Un éboulement de terrains obstrue le passage à travers de grosses pierres qui occupent la chaussée. Sur place, ce 17 novembre 2021, HPN n’a confirmé la présence d’aucun engin du Ministère des Travaux Publics, Transports et Communication (MTPC) en vue de pallier ces problèmes.

 

Au niveau des communes de Pestel et de Corail qui ont subi les effets de ce séisme dévastateur, les travaux de relèvements tardent encore à se faire sentir, a-t-on vérifié au passage.

 

Notons que le gouvernement d’Haïti annonce l’élaboration d’un Plan de relèvement post-séisme pour les départements des Nippes, du Sud et de la Grande-Anse sévèrement frappés par le tremblement de terre. Les ministres Cassandra François, Sophia Loréus et James Cadet respectivement du tourisme, de la Condition féminine et aux droits des femmes et de l’Environnement ont été désignés par le Premier Ministre Ariel Henry pour coordonner les activités liées au séisme dans ces départements. Qu’est ce qui a été vraiment fait ?, pourrait-on se demander.

 

HPN

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .