En présence du Directeur du Service Maritime et de Navigation d'Haïti(SEMANAH), Eric Prévost Junior la firme d’études architecturales TRAME S.A et le représentant de la Banque Caribéenne de développement(CDB) ont paraphé un accord jeudi pour la réalisation des études architecturales du bâtiment devant loger l'Institut de formation des métiers de la Mer dans la commune de Cabaret.

Lire la suite...

 

 
 
La Première dame de la République, Martine Moïse, a lancé le 27 janvier à St-Louis du Nord, une campagne de plantation de cafés qui doit s’étendre sur les dix départements du pays. Objectif : encourager le reboisement, renforcer la production nationale et augmenter les revenus des paysans notamment.
 
 
D’après la première dame, par cette campagne le gouvernement veut aussi lutter contre l’érosion et la pollution et, du coup, sauvegarder l’environnement. La mise en terre d’arbres fruitiers et forestiers constitue la première phase de ce projet.
 
 
Ambitieuse, cette campagne qui doit couvrir tout le territoire national envisage de redonner vie aux plantations caféières, tombées en dégénérescence. Par conséquent, elles seront rénovées et régénérées à partir de semences saines de typica et arabica.
 
 
En parallèle, une campagne médiatique est prévue question d’encourager les planteurs dans la redynamisation de la filière caféière. S’ensuivra la formation des encadreurs et des producteurs à la caféïculture. Dans le cadre de ce projet, des outils et équipements seront fournis aux organisations, associations de planteurs de café.

 

 

Le Directeur général du service maritime et de navigation(SEMANAH) Eric Prévost Junior dit avoir réalisé un ensemble d'activités pour l'année 2020 allant d'allumage des phares dans le pays à la réparation des balisages des ports, éléments essentiels à la navigation. Malgré la pandémie de Covid19, 14 phares sont opérationnels et huit(8) feux portuaires sont mis en service dont deux flambants neufs. Des interventions qui étaient obligatoires selon l'application de la convention SOLAS pour la sécurité maritime.

 

Le Directeur général du SEMANAH a indiqué que toutes ces interventions ont été possibles grâce aux fonds du trésor public. Il a en outre annoncé que le Port de Lamentin sera doté d'un phare moderne à énergie solaire.

 

"Les interventions ont été programmées et découpées en trois blocs", a souligné M. Prévost lors d'une conférence de Presse donnée mardi dernier au bureau provisoire du SEMANAH à Delmas 31. Ces interventions concernent l'Artibonite, le Nord et le Nord-Ouest qui constituent  le premier bloc de réparation; les départements des Nippes et de l'Ouest font partie du deuxième bloc et enfin la Grand Anse, du Sud et du Sud-Est regroupés dans le dernier bloc d'intervention du SEMANAH dans les ports pendant l'année 2020.

 

Eric Prévost Junior a rappelé qu'au cours de cette crise sanitaire, son institution a toujours été très active dans la prévention de la maladie en distribuant des matériels sanitaires dans les ports, des Kits hygiéniques à son personnel sans oublier des contrôles ponctuels sur les Navires internationaux de fort tonnage une fois accostés aux ports haïtiens en compagnie des agents du ministère de la santé publique. Il a rappelé que le SEMANAH a apporté son support aux familles de victimes de naufrages dans la Grand Anse.

 

Monsieur Prévost a aussi fait part de sa grande satisfaction de doter l'institution d'un nouveau local dans la commune de Tabarre. Le Directeur général du SEMANAH annonce que le 29 décembre prochain ce local sera inauguré et les employés relogés dans de meilleures conditions.

 

ET/HPN

 

 

 

 

 

 

Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé ce jeudi un financement additionnel d’un montant de 7,75 millions de dollars pour le projet Territoires productifs résilients en Haïti, qui vise à encourager l’adoption de pratiques agricoles et d’aménagement du territoire plus résilientes, a informé la banque dans un communiqué rendu public le 19 novembre dernier.

 

« La Banque mondiale continue de supporter la production agricole en Haïti pendant la crise causée par la pandémie de COVID-19 », a déclaré Anabela Abreu, directrice pays de la Banque mondiale en Haïti. « Ce financement joue un rôle important dans l’amélioration des moyens de vie dans le secteur agricole en contribuant à une productivité accrue ainsi qu’à un meilleur accès aux marchés. Le projet contribuera également à renforcer la durabilité à long terme du secteur agricole en l’aidant à s’adapter au changement climatique. »

 

Le secteur agricole couvre jusqu’à 45 % des besoins alimentaires d’Haïti et constitue la principale source de revenus pour la population rurale, affirme la Banque Mondiale. Cependant, la production dépend encore largement des précipitations, et la plupart des agriculteurs ne disposent que d’un accès limité aux intrants, aux connaissances ou au crédit. L’amélioration de la productivité et de la résilience du secteur agricole haïtien nécessite une approche intégrée respectueuse de l’environnement tout en favorisant la hausse des rendements.

 

Le financement approuvé aujourd’hui permettra d’améliorer la gestion du territoire et les pratiques agricoles, ainsi que l’accès aux marchés pour les agriculteurs. Il permettra également de renforcer la capacité du gouvernement haïtien à apporter une réponse rapide et efficace en cas de catastrophes, a souligné le conseil d'administration de la Banque Mondiale.

 

Notons que le projet Territoires productifs résilients en Haïti a été approuvé en mars 2018 à travers un don de 15 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) et un financement de 6,21 millions de dollars issu du Fonds mondial pour l’environnement (GEF). En avril 2020, l’activation de la Composante d’intervention d’urgence conditionnelle (CERC) a permis de débloquer 9,9 millions de dollars  pour renforcer  la sécurité alimentaire pendant la pandémie de COVID-19.

 

A ce jour, ces fonds ont permis de supporter 12 874 agriculteurs dans les départements des Nippes et du Sud et d’apporter une assistance agricole et technique pour ensemencer plus de 8 700 hectares de terres arables.

 

Godson LUBRUN

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages