Haïti-Éducation : Lancement officiel de l’année scolaire sous le signe de la solidarité éducative

Education
Typographie

C’est à l’école nationale Argentine Bellegarde, sise à la Ruelle Vaillant que le Premier ministre Ariel Henry, accompagné de la ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Mme Marie Lucie Joseph, a procédé au lancement officiel de la rentrée scolaire de l’année académique 2021-2022. Une rentrée placée sous le signe de la solidarité éducative, a constaté Haiti Press Network.

La cérémonie s’est déroulée en présence des membres du cabinet ministériel, du directeur général du MENFP, Dr Meniol Jeune, du directeur de cabinet de la ministre Marie Lucie Joseph, M. Ecclésiaste Télémaque, du directeur départemental d’éducation de l’Ouest, M. Ernest Clergé ainsi que ses adjoints, de plusieurs cadres du MENFP, du personnel de l’école Argentine Bellegarde, des invités, des parents et des élèves.

À cette occasion, le chef du gouvernement a lancé un appel de solidarité à la société tout entière, mais aussi à tous les acteurs impliqués dans le secteur de l’éducation, afin de permettre la bonne marche de l’école dans le pays.  « Nous ne pouvons pas nous amuser à faire de la politique avec l’éducation de nos enfants. Il faut donner une chance à l’école », a lâché Dr Ariel Henry, tel un cri d\\\'alarme.

« C’est avec émotion que je préside cette cérémonie particulière de la rentrée cette année. Une rentrée marquée par un séisme dans le Grand Sud qui a causé des dégâts énormes dans le secteur, mais aussi le Covid-19 toujours présent avec les variants DELTA et MU détectés récemment sur le territoire », a souligné d’emblée le chef de la Primature.

Dr Ariel Henry a par ailleurs évoqué les conditions socio-économiques difficiles dans lesquelles s’effectue cette rentrée des classes.

S’adressant aux enseignants, il dit reconnaître le travail colossal de cette catégorie de la chaîne éducative. Le Premier ministre a profité de l’occasion pour demander publiquement au MENFP de normaliser en urgence le statut des enseignants en situation irrégulière qui constitue un problème récurrent dans le système.

Néanmoins, tout en plaidant pour une éducation de qualité, il appelle les inspecteurs, les responsables d’établissements scolaires et les enseignants à consentir des sacrifices en vue de faciliter un meilleur apprentissage aux enfants.

« Je lance aujourd’hui, un vibrant appel aux directeurs, directrices d’écoles, aux enseignants et enseignantes. Aucun sacrifice n’est trop grand dès qu’il s’agit de meubler l’esprit de nos enfants », a soutenu le chef du gouvernement, notant toutefois avoir reconnu que la tâche est très difficile et même ardue.    

D’après M. Henry qui profite pour prêcher la non-violence dans la société, l’école haïtienne doit reprendre et amplifier les valeurs qui sous-tendent cette construction permanente de la démocratie à savoir : la tolérance, la promotion du dialogue, le respect de l’autre et de ses opinions, le sens de la justice et l’inclusion.

« Nous sommes tous fils et filles d’un même pays. Nous appartenons tous à une même nation. Nous sommes tous égaux en droit. Ne l’oublions jamais », a conclu le premier ministre Ariel Henry, tout en souhaitant une fructueuse année scolaire à tout un chacun.     

Pour sa part, la titulaire du MENFP, Mme Marie Lucie Joseph a salué la présence du chef du gouvernement qui, dit-elle, renforce la cérémonie du jour. Une présence, soutient-elle, qui prouve toute l’importance accordée par le gouvernement à la chose éducative.

« Vous aviez été invités à cette cérémonie dans le but de remouvoir l’engagement du ministère que j’ai l’honneur de diriger à assumer son devoir essentiel qui est de veiller à l’éducation de la précieuse de nos richesses : nos enfants, nos jeunes », a martelé la ministre Marie Lucie Joseph, avant d’appeler les principaux concernés du secteur éducatif à œuvrer pour la bonne gouvernance du système.

Tout en annonçant la dotation de manuels et de kits scolaires sous peu, la titulaire du MENFP dit compter sur les partenaires nationaux et internationaux pour parvenir à une meilleure éducation dans le pays.     

De son côté, tout en remerciant les autorités d’avoir jeté leur dévolu sur l’établissement qu’elle dirige pour la cérémonie officielle de la rentrée, Mme Marie Urla Holland, directrice de l’école nationale Argentine Bellegarde a invité toute la société, particulièrement les parents, les enseignants et les élèves à faire de leur mieux pour aboutir au final à une année scolaire réussie.

Elle promet une bonne gestion de son établissement, mais également une meilleure prise en charge des enfants. La cérémonie a pris fin par une visite des salles de classe et une distribution symbolique de kits scolaires aux enfants.

Texte : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photos : Anderson Elien

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .