Le MENFP et la Banque mondiale réaffirment leur engagement pour la coopération en éducation en Haïti

Education
Typographie

Laurent Msellati, nouveau représentant du bureau de la Banque mondiale (BM) en  Haïti, a confirmé les engagements de la BM en vue de soutenir les projets de l’Etat haïtien dans le domaine de l’éducation, en particulier le Plan décennal d’éducation et de formation (PDEF). 

Reçu en audience, ce mardi 8 juin 2021, par le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Pierre Josué Agénor CADET, le nouveau représentant des opérations du bureau de la BM en Haïti a souligné que son institution continuera d’aligner ses actions en fonction des priorités du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP). Les autres bailleurs devraient œuvrer en ce sens, a-t-il fait remarquer, afin d’éviter d’agir en lieu et place du ministère.

Le ministre Cadet a rappelé, à l’occasion, toutes les directives réitérées dans l’idée d’arriver à cette mise en cohérence des ressources. Une approche qui commence par se révéler payante en évitant les gaspillages et les pertes de temps. Le numéro Un du MENFP a encouragé, en ce sens,  la BM à jouer son rôle auprès du Groupe sectoriel de l’éducation pour le fonctionnement optimal souhaité dans la mise en œuvre des projets.

Soulignons que M. Msellati était accompagné lors de sa visite de M. Yves Jantzem, chargé du portefeuille éducation pour Haïti et de M. Omar Lyasse, chargé principal des opérations pour Haïti. 

Passant en revue plusieurs volets des projets de coopération en cours d’exécution bénéficiant de l’appui financier de la Banque mondiale, le ministre Cadet et le représentant de la BM ont salué le bon déroulement jusqu’à date des opérations et le travail réalisé par l’équipe du Projet « Pour une éducation de qualité en Haïti (PEQH) », dirigée par Schiller Caton, présent aussi à la réunion.. Pour Yves Jantzem, spécialiste principal des opérations de la BM, chargé du portefeuille éducation pour Haïti, le PEQH reste et demeure sur la bonne voie, et ne se démarque pas de ses lignes d’action, ni de ses priorités.

 D’autres projets à venir ont été également abordés au cours des discussions, entre autres, le PEQH 2 en cours d’élaboration et le suivi de l’ESPIG (projet d’éducation) en appui au Plan décennal d’éducation et de formation, financé par le Partenariat mondial pour l’éducation à travers la BM comme agent partenaire.

Le titulaire du MENFP s’est félicité du partenariat avec la Banque mondiale. Un partenariat responsable, selon lui, qui a permis à l’Etat de marquer de très bons points, notamment dans sa quête d’amélioration de la qualité de l’éducation. Même si, a-t-il reconnu, la tâche à abattre reste immense et réclame un plus fort engagement de l’Etat et un appui plus substantiel des partenaires techniques et financiers. 

Notons qu’en dehors des projets mentionnés, le directeur de cabinet du ministre Cadet, Jackson Pléteau, et le coordonnateur de la cellule technique du cabinet du Ministre, Jacques Yvon Pierre, ont mis l’emphase sur l’impératif stratégique de financer le Plan décennal d’éducation et de formation (PDEF) qui repense, dans le sens du progrès, l’éducation haïtienne pour les dix prochaines années. 

Satisfaits de la qualité des échanges, le ministre CADET et M. Msellati s’engagent à poursuivre et à mutualiser les efforts en vue de renforcer la qualité de l’éducation recherchée en Haïti.  

Basé préalablement en Mauritanie, Etat de l’Afrique de l’Ouest, M. Laurent Msellati est arrivé le 13 mai dernier à Port-au-Prince. 

 

Bureau de communication/MENFP

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages