Haïti-Éducation: Vers une nouvelle éducation citoyenne en 2054

Education
Typographie

Depuis des décennies, l'éducation haïtienne n'a jamais arrêté d'être en chantier. Aujourd'hui encore, vient de naître parmi les chantiers qui se dessinent en vue d'une nouvelle école haïtienne, le Cadre d'orientation curriculaire (COC), un important outil de pilotage du curriculum de l'école haïtienne. La cérémonie officielle de validation interne de ce document a lieu, ce jeudi 13 mai 2021, à la fois à l'Inspection générale (IG), Musseau et à l'Unité de coordination de projets (UCP), Pacot; deux entités du ministère de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), a constaté Haiti Press Network.

Élaboré par des experts nationaux et internationaux en éducation, dans le cadre du projet NECTAR (Nouvelle éducation citoyenne tournée vers l'avenir), financé par l'Agence française de développement (AFD) à hauteur de 8 millions de dollars américains, il s'agit d’un document conçu sur une vision à long terme, où l'écolier et l'écolière haïtiens seront préparés pour faire face à la réalité du futur.

Selon un expert haïtien qui apporte son expertise en matière de développement du curriculum dans le projet NECTAR, M. Guy Serge Pompilus, fils de l'éminent homme littéraire haïtien, Pradel Pompilus, 60 % des métiers qui seront exercés en 2054 n'existent pas encore. Donc, ce nouveau curriculum dont le chantier démarre avec le 3e cycle de l'école  fondamentale, devrait être élaboré pour s'adapter à la réalité du futur.

En ce sens, fait-il comprendre, la formation des enseignants et des enseignantes dont la mission première consiste à transmettre le savoir aux apprenants, demeure une action indispensable, afin de parvenir à cet objectif fixé.

Ainsi, il a été question dans le cadre de la rencontre du 13 mai avec des cadres du MENFP, entre autres, des inspecteurs généraux, des directeurs techniques et de structures déconcentrées, des directeurs départementaux d'éducation, des experts qui travaillent à la concrétisation du projet NECTAR, des membres du cabinet du ministre de l’Éducation nationale, Pierre Josué Agénor Cadet et des représentants de l'AFD, notamment M. Tanguy Abittan, d'échanger au maximum les idées sur le contenu du COC, dans le souci majeur de le parfaire.

Pour les concepteurs du document, il est urgent aujourd'hui d'assurer la cohérence du curriculum haïtien, c'est-à-dire des contenus et des modalités de l'enseignement, tout en prenant compte de l'évolution scientifique et technologique.

D'après les responsables, la perspective du 250e anniversaire de l'Indépendance de la République d'Haïti, en 2054, s'est imposée. Cette date, dit-on, choisie de façon symbolique, favorisera un renouveau des idéaux patriotiques et une naissance des valeurs fondatrices de la République.

Si une transformation de l'ensemble du système éducatif est nécessaire, la priorité est la révision du curriculum. Selon un participant à cette réunion, il est la pierre angulaire de tout changement systémique.  Donc, il est essentiel qu'il réponde mieux aux besoins et aux attentes de la nation.

Au menu de la rencontre

Présentation sommaire des grandes lignes du COC (méthode d'élaboration, démarche et processus); appropriation des éléments du COC; fondement du curriculum  (cursus, programmes d'étude, profil de sortie); évaluation et certification des apprentissages; formation des enseignants, entre autres, ont été les principaux points sur lesquels les participants qui s’approprient du document devraient faire valoir leur point de vue, à travers des critiques constructives.

Un outil d’importance capitale

La Secrétaire d'État à la Formation, Mme Maguy Durcé qui prenait la parole au nom du ministre Pierre Josué Agénor Cadet, en levée de rideau de la cérémonie, a d'emblée  tenu à saluer les efforts de l'équipe chargée du projet NECTAR qui, dit-elle, effectue un travail important et intéressant depuis plusieurs mois.

Elle estime extrêmement important ce changement systémique à travers un curriculum révisé à fond, dans la mesure où, précise-t-elle, des constats récurrents depuis les années 70, laissent comprendre que notre système éducatif dans sa globalité, n'est nullement adapté à la réalité et ne nous permet pas de résoudre nos problèmes de développement.

« C'est un système qui a toujours été élitiste, qui a toujours négligé les différences individuelles et qui n'a pas profité à une minorité qui, trop souvent hélas, abandonne le pays », a soutenu Mme Durcé.

Selon la Secrétaire d'État, après maintes tentatives de réforme non abouties aux objectifs fixés entreprises dans le système, aujourd'hui il est plus qu'urgent d'assurer la cohérence de ce système éducatif haïtien, en regardant de très près les contenus et les modalités de l'enseignement, tout en prenant compte de l'évolution scientifique et technologique. D'où, fait-elle comprendre, l'objectif qui pousse le MENFP a élaboré une vision à long terme, dont le projet est porté par NECTAR qui définit le sens du choix d'une date symbolique susceptible de susciter l'adhésion de tout un chacun.

Pour sa part, intervenant aussi à l'ouverture de la cérémonie et au termes de la rencontre, le directeur général du MENFP, Dr Meniol Jeune, tout en rappelant de nombreux efforts déjà consentis par le ministère dans le souci de mieux faire, a attiré l'attention sur le fait que cette réforme au niveau du curriculum ne vise qu'à améliorer la qualité de l'éducation, en vue de façonner des citoyens et des citoyennes modèles aptes à colleter aux nouvelles réalités. Ce, avance-t-il, pour une nouvelle société basée sur des valeurs positives telles que: l'entre-aide, la culture du respect de l'autre, le vivre-ensemble, la citoyenneté et de bien d’autres actes positifs.

« Voilà donc un projet nouveau dont l'objectif principal c'est d'améliorer la qualité de l'enseignement tant dans le fondamental qu'au secondaire afin d'avoir effectivement une nouvelle éducation citoyenne », a martelé le numéro 2 du MENFP, avant de remercier l'Agence française de développement (AFD), l'équipe du projet NECTAR, les experts nationaux et internationaux, bref, tous ceux et toutes celles qui ont contribué à réalisation de ce jet du travail de réforme du système éducatif haïtien.

Texte : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photos : Anderson Elien et Sadrac Théodore

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .