Haïti-Éducation-Grève : Le MENFP appelle au sens de responsabilité des enseignants et condamne les attaques contre des écoles 

Education
Typographie

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), dans un communiqué rendu public, le lundi 12 avril 2021, dit condamner les attaques contre des écoles. Cette institution étatique chargée de réguler le secteur éducatif, appelle donc les enseignants et les agents du personnel administratif à faire preuve du sens de responsabilité, peut-on lire dans ce communiqué transmis à la rédaction de Haiti Press Network (HPN). Lire intégralement le communiqué ci-dessous.

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a appris avec étonnement que des enseignants et des agents du personnel administratif dans certaines écoles et entités publiques auraient entamé une grève en vue de réclamer une carte de débit. Une situation qui aurait poussé des élèves de certains lycées à gagner les rues en vue de demander le retour des enseignants en salle de classe tout en perturbant le fonctionnement de certaines écoles privées. 

Le MENFP regrette la méthode utilisée par des manifestants qui se sont violemment introduits dans des écoles en contraignant les élèves et les personnels à laisser leurs lieux de travail et en brisant certains matériels scolaires. Le siège du MENFP à Delmas 83 a d’ailleurs subi cette même agression inacceptable. 

En tout état de cause, le MENFP condamne ces attaques contre les écoles, d’où qu’elles viennent, sous prétexte de revendication, quelles que soient les circonstances. L’école, étant un lieu de savoir pour nos enfants, doit être protégée et sécurisée par toutes et par tous.

Il est inadmissible et intolérable que cette pratique barbare et rétrograde continue d’affecter le fonctionnement des écoles haïtiennes et de violer le droit à l’éducation de nos enfants.    

Concernant la demande de la carte de débit, le MENFP tient à préciser que l’Etat haïtien, à travers le ministère, a consenti des efforts énormes, en dépit d’un contexte socio-économique difficile, en vue d’offrir ce privilège et cet avantage aux personnels pédagogique et administratif du MENFP, en plus de l’augmentation de salaire accordée au début de l’année fiscale. Le processus est d’ailleurs à sa phase finale avant la livraison de la carte aux concernés, suivant les disponibilités du Trésor public. 

Cependant, il est inconcevable que des enseignants et des agents du ministère puissent refuser de délivrer le service pour lequel ils sont payés régulièrement avec les taxes de la population, sous prétexte d’une carte de débit attendue qui n’est pas un droit légal, suivant la Loi sur la fonction publique, mais plutôt un privilège et un avantage social. 

Le MENFP dénonce ce comportement et en appelle au sens de responsabilité des enseignants et de tous les membres du personnel administratif pour la reprise du service public en vue de l’encadrement des élèves et de la poursuite des activités d’apprentissages, après tant de perturbations enregistrées dans le secteur éducatif, en raison du mouvement peyi lòk et de la pandémie COVID-19.  

Le MENFP demande aux écoliers de ne pas céder à la  tentation de ceux qui cherchent continuellement à perturber le fonctionnement des écoles en vue de satisfaire leurs intérêts immédiats et personnels. 

Le MENFP demande aux directeurs départementaux d’éducation et aux directeurs de lycées et d’écoles nationales fondamentales de prendre toutes les dispositions pour la reprise normale des cours dans les zones affectées et d’adopter les mesures nécessaires contre ceux qui pénalisent les enfants alors qu’ils sont dûment payés pour accomplir leur travail. 

Bureau de communication      

 

  

  

  

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages