Haïti-Éducation : Vers la publication du document de politique nationale d’accréditation des écoles privées

Education
Typographie

Le titulaire du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Nesmy Manigat, a donné son avis favorable, ce mercredi 22 décembre 2021, pour la publication du document de « Politique nationale du système de reconnaissance et d’accréditation des écoles privées » en Haïti. Le ministre Manigat a manifesté sa satisfaction de ce document-cadre à l’issue d’une rencontre de travail d’acteurs éducatifs réunis à l’hôtel Royal Decameron (Montrouis), a constaté sur place Haiti Press Network.

Ce document validé de façon interne le même jour par les participants de l’atelier de travail tenu, du 19 au 23 décembre, sera soumis sous peu aux commentaires des partenaires externes pour la validation sociale.

La validation interne de cet outil de régulation du secteur privé de l’éducation qui touche l’axe gouvernance du système éducatif, a eu lieu, après quatre jours de travail intense en ateliers de différentes structures du ministère et des services déconcentrés, où des remarques de correction pertinentes ont été produites et prises en compte dans le document qui a également subi des ajouts.

Pour le ministre Nesmy Manigat, ce document élaboré par la Direction d’appui à l’enseignement privé et du partenariat (DAEPP), avec le support financier de la Banque mondiale et du Trésor public, constitue un pilier important dans la gouvernance du système éducatif. Le titulaire du MENFP parle même d’une mini-révolution, dans la mesure où, dit-il, ce document de politique bascule complètement le secteur éducatif. Reste maintenant pour le ministère, insiste-t-il, à faire inscrire cet instrument de politique ambitieux dans le réel.

« Pour que ce document soit légitime, il faut avoir la capacité d’en donner un sens. Dans ce cas, toute la chaîne du système éducatif doit être mobilisée sérieusement pour donner le ton. L’Inspection générale (IG) doit inéluctablement jouer son rôle de vigie », croit le ministre Manigat, lequel salue avec véhémence, le travail réalisé par la DAEPP avec l’appui et l’expertise du consultant Roller Saint-Pierre.

À l’instar des écoles privées qui doivent respecter les normes fixées par le MENFP, les écoles publiques également doivent respecter ces normes. De ce fait, informe le titulaire du MENFP, dans le cadre de ces mêmes réflexions fixant la manière de fonctionnement des écoles privées, le MENFP va aussi publier incessamment un document de régulation des écoles publiques.

Par ailleurs, le chargé de l’Éducation du pays, a annoncé la mise en place du « Registre national des enseignants » d’ici la prochaine rentrée scolaire en septembre. Les Permis provisoires d’enseigner (PPE) seront complétés et réimprimés. Après la présentation qui sera faite concernant la politique d’accréditation, les Permis provisoires de fonctionnement pour les établissements scolaires seront aussi imprimés. Il s’agira, précise le ministre, d’une mesure provisoire en attendant la confirmation de l’accréditation.  

« C’est un grand pas du ministère qui s’apprête à signer ce document de politique nationale d’accréditation», a conclu le ministre Nesmy Manigat. 

L’accréditation des écoles du secteur privé de l’éducation qui représentent plus de 80 % des écoles de la République, demeure indéniablement un élément clé dans toute quête d’amélioration de la qualité du processus enseignement-apprentissage à tous les niveaux du système éducatif haïtien, admettent plusieurs participants à cette rencontre sur la Côte des Arcadins.

Dès janvier 2022, les acteurs concernés commenceront à prendre connaissance du document, d’après le directeur de la DAEPP, Walex Pierre.

Par ce document qui va aider les inspecteurs à faire leur travail, les parents et la communauté sauront comment ces écoles doivent se conformer aux critères relatifs à la qualité de l’enseignement, au respect du curriculum, à la garantie des infrastructures abritant les apprenants, à l’environnement où le bâtiment scolaire est construit etc.    

Selon le ministre Manigat, ces dispositions esquissées dans le document correspondent à l’article 2 et l’article 8 des douze mesures prises en 2014 par arrêté présidentiel, lors de son premier passage au MENFP.

Notons la présence à la cérémonie de validation, des membres de cabinet du ministre Manigat, notamment son directeur de cabinet, Dr Jacques Abraham, Joseph Job Maurice, Volvick Germain Charles, Auguste D\'meza et Mme Yolène Jean-Baptiste.

Texte : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photos : Sadrac Théodore

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .