Haïti-Éducation : Le MENFP se dotera sous peu de documents-cadres de régulation des écoles privées

Education
Typographie

 Restituer, parfaire et valider de façon interne, trois documents-cadres, élaborés par la Direction d’appui à l’enseignement privé et du partenariat (DAEPP) à savoir: l’énoncé de Politique nationale d’accréditation des écoles privées (PONAEP), le Manuel de gestion de l’accréditation (MGAEP), le Guide pratique de l’accréditation (GPA), tels sont les objectifs poursuivis à travers un atelier de travail qui se déroule, du 19 au 23 décembre 2021, à l’hôtel Royal  Decameron (Montrouis), a constaté Haiti Press Network.

Cet atelier portant sur le nouveau cadre régulateur du système de reconnaissance et d’accréditation des écoles privées du territoire national, a réuni sur la Côte des Arcadins, des directeurs départementaux, des directeurs techniques, des responsables de Coordination de pôle, des responsables d’Unités, des membres du cabinet du ministre Nesmy Manigat, des cadres du bureau central, des employés du SAEPP (Service d’appui à l’enseignement privé et du partenariat), mais aussi ceux d’autres services déconcentrés du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP).

Visant une meilleure gouvernance du système, il s’agit d’une rencontre d’importance capitale autour de cette politique clé de l’aspect gouvernance, en vue de la reprise en main du secteur de l’éducation. C’est en tout cas, ce qu’ont fait comprendre le directeur de la DAEPP, Walex Pierre, l’ancien directeur de cette entité, Volvick Germain Charles, le coordonnateur des Directions départementales d’éducation, Hérold Latortue et le directeur général du MENFP, Dr Meniol Jeune, lequel a procédé dimanche soir, au lancement officiel des travaux.

La mise en action de ces documents-cadres visant à changer le visage du système, suppose le suivi du décret présidentiel relatif aux 12 mesures adoptées en 2014 par le ministre Nesmy Manigat, lors de son premier passage au MENFP.

Durant les quatre jours, il est question pour les participants en présentiel et à distance de réfléchir, de sortir leurs assentiments, de faire des propositions pertinentes et de soumettre leurs appréciations, avant la validation interne des documents, en présence du titulaire du MENFP, le mercredi 22 décembre. Après la validation interne, les documents seront soumis sous peu, aux commentaires des acteurs externes impliqués dans la chose éducative.  

Résoudre des problèmes de longue date

D’après Walex Pierre et Volvick Germain Charles, notre système éducatif souffre déjà trop longtemps du déficit de ces documents-cadres.  Pour Walex Pierre, ex-directeur adjoint venant tout juste de prendre la commande de la DAEPP, la mise en œuvre de cette politique constitue un signal clair envoyé à tous les acteurs concernant la régulation du secteur privé de l’éducation qui, d’après le coordonnateur Dénès Métellus, représentent 80 % des écoles de la République.

Le directeur général, Dr Meniol Jeune, a lors de son intervention de circonstance, fait part des préoccupations du ministère par rapport aux écoles qui pullulent partout à travers le pays, fonctionnant sans aucune autorisation du MENFP et fournissant on ne sait quoi comme formation à nos enfants.

« Il faut mesurer l’importance d’une telle rencontre à un moment où notre système éducatif fait face à de gros défis. Les écoles pullulent à travers le pays. La plupart d’entre elles offrent une éducation de très mauvaise qualité. Cette situation ne peut nous laisser indifférents. D’où l’importance de ces documents-cadres d’accréditation pour le relèvement du système », a soutenu le numéro 2 du MENFP, lequel dit avoir cru que l’avenir de l’école haïtienne en dépend.

« La qualité de l’éducation doit nécessairement passer par un meilleur contrôle des écoles », précise-t-il, avant d’émettre ses regrets par rapport aux aléas naturels et des troubles sociopolitiques qui ont généralement sapé les efforts conjugués pour solutionner certains problèmes du système.

Par ailleurs, le directeur général a salué le soutien financier de la Banque mondiale (BM) qui a permis, à côté des fonds du Trésor public, de réaliser les travaux.

Accréditation, précisons-le, signifie l’accompagnement des écoles aux normes, la régulation du parc scolaire et le contrôle de qualité. Ces documents, élaborés par la DAEPP avec l’expertise et l’appui du consultant Roller Saint-Pierre, doivent servir de cadre de référence pour les nouvelles orientations en matière d’accréditation des écoles privées.

Elle prend, entre autres, en compte, les codes des écoles, les types de licence, le renouvellement de la licence, l’accompagnement des écoles aux normes. En ce sens, précise le responsable Walex Pierre, les Directions départementales d’éducation (DDE), considérées par le Dr Jeune comme bras opérationnels du système, ont un grand rôle à jouer dans la mise œuvre de ces outils.

Notons aussi la présence à cet atelier de l’inspectrice  générale, Mme Nadine Henry et du nouveau directeur de l’Enseignement fondamental (DEF), M. Kendy Nicolas qui avait participé activement à l’élaboration des documents, alors directeur assistant à la DAEPP.

Texte : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photos : Sadrac Théodore

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .