Haïti-Crise : manque d’oxygène dans les hôpitaux faute de carburant 

Santé
Typographie

 

Pour la troisième journée consécutive, les activités étaient paralysées dans le pays en raison d’une grève lancée par des syndicats de transport et la pénurie de produits pétroliers dans les stations-services provoquée par le contrôle de plusieurs quartiers par plusieurs groupes armés.

 

La rareté de carburant sur le marché local impacte gravement le secteur sanitaire en Haïti. Dans le grand Sud, les hôpitaux manquent d’oxygène, à cause du non fonctionnement de l’unité de production se trouvant les Nippes. 

 

Selon le directeur départemental de la santé publique dans ce département, le docteur Jacques Laroche, l’unité de production d’oxygène alimente généralement l’hôpital Sainte Thérèse à Miragoâne, l’hôpital Saint Boniface à Fond-des-blancs, les hôpitaux dans la Grande-Anse, le Sud et à Petit-Goâve. 

 

Le docteur Jacques Laroche lance un appel à la solidarité, pour limiter les dégâts que peut provoquer cette pénurie.

 

Mercredi, les dirigeants syndicaux ont annoncé la levée de la grève pour « permettre à la population de se ravitailler ». Le mouvement devait reprendre le 3 novembre prochain.

 

 

 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .