Vers une  plus large vulgarisation des gestes qui sauvent, le CAN s’engage

Santé
Typographie

Le centre ambulancier national se propose de  mobiliser volontaires et membres de la communauté pour sensibiliser le public à l’importance des premiers secours.  A cet effet, la célébration de la journée mondiale  des premiers secours le 14 septembre prochain est  l’occasion idéale pour le directeur de cette structure du ministère de la santé de lancer ses perspectives. 

Depuis 2000, les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sont de plus en plus nombreuses à célébrer le deuxième samedi de septembre comme Journée mondiale des premiers secours. L’objectif général consiste à faire mieux comprendre le rôle crucial des premiers secours tant dans la vie courante que dans les situations d’urgence, pour la prévention des accidents et des maladies, ainsi que pour l’intégration des groupes marginalisés de la société. 

C’est donc fort de ce leitmotiv que le Centre Ambulancier Nationale(CAN), structure rattachée au ministère haïtien de la santé, veut profiter de cet événement mondial pour dévoiler ses perspectives vers une plus large vulgarisation des gestes qui sauvent en Haïti, d’après le docteur Louis Didier Hérold.

Pour se faire, le CAN se dit disposé à offrir des formations en premiers secours sur demande à  toutes institutions qui le souhaitent. 

Cependant par delà cette méthode, consistant à organiser des séances de formation, le CAN voudrait bien étendre  ce projet  à un plus large public. Mais comme toutes les  instances publiques, l’institution dirigée par le Dr Hérold n’est pas épargnée par les contraintes budgétaires auxquelles fait face l’Etat haïtien ces derniers temps.

GA

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages