Haïti : L’OPC condamne l’assassinat de deux journalistes et exige la protection des travailleurs de presse

Sociéte
Typographie

 

L’Office de la Protection du Citoyen (OPC) condamne avec la dernière rigueur l’assassinat des journalistes Amady John Wesley et Wilguens Louissaint de Radio Écoute FM et d’un media en ligne survenu dans l’après-midi du 5 janvier 2021 dans les périmètres de Laboule 12, alors qu’ils s’apprêtaient à réaliser un reportage spécial sur la situation sécuritaire dans cette zone tombée sous le contrôle des bandits armés, sans foi ni loi.

« Cet acte révoltant et inadmissible nous rappelle tristement la disparition et l’exécution du photo journaliste Vladjimir Legagneur en mars 2018 à grand ravine », déplore le protecteur du citoyen dans une note rendue publique.  

 

L’OPC tient à souligner que la protection des journalistes relève de la responsabilité de l’État qui a pour obligation « de garantir le droit à la vie, à la santé, au respect de la personne humaine, à tous les citoyens sans distinction, conformément à la Déclaration Universelle des Droits de l\'Homme.»

 

« Ne pas protéger le journaliste dans l’exercice de sa noble mission d’informer l’opinion publique constitue une entrave à la liberté de la presse, à la démocratie et au respect des droits humains, de manière générale », a poursuivi la note.

 

L’OPC demande aux autorités constituées de diligenter une enquête autour de l’assassinat des journalistes Amady John Wesley, Wilguens Louissaint et celui de l’inspecteur de police Dan Jerry Toussaint aux fins d’identifier les présumés auteurs de ces crimes et de les poursuivre conformément à la loi pénale.

 

JCP

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .