Haïti-Sécurité : Le Président Jovenel Moïse demande au CSPN de discuter avec les associations patronales sur l'insécurité 

Politique
Typographie

 

 
 
Dans le cadre de sa série "Dialogue Communautaire" déroulée au Palais national ce jeudi 15 avril, le Président de la République, Jovenel Moïse, touché par l'appel au secours et l'arrêt de travail de 24 heures observé par les entreprises commerciales pour protester contre les actes d’insécurité qui sévissent en Haïti, dit ordonne à son nouveau Chef de Gouvernement par intérim , Dr Claude Joseph, de prendre toutes les dispositions nécessaires pour discuter avec les Associations patronales pour trouver une solution aux actes de kidnapping.
 
 
"Trop de sang a coulé dans le pays, il est temps que cela cesse", martèle le Chef de l'Etat, en présence de la première Dame, Maetine Moïse , l' Ambassadeur cubain accréditéen Haïti, les ministres et les techniciens du barrage hydroélectrique de Marion.
 
 
Jovenel Moïse invite le Premier ministre à organiser une rencontre avec les agents exécutifs intérimaires de la zone métropolitaine de Port-au- Prince pour boucler la Capitale dans le but de faire échec aux bandits.
 
 
Ce jeudi, à l'initiative de la Conférence des Evêques haïtiens, les écoles prébystérales et les universités catholiques ont fermées leurs portes. D'autres entreprises et certains établissements scolaires, en signe de solidarité ont observé un arrêt de travail dans la commune de Delmas, de Carrefour, de Tabarre et de Pétion-ville pour protester contre l'insécurité. A midi, dans plusieurs églises catholiques, des messes sont chantées pour demander à Dieu d'intervenir en faveur des religieux retenus par les ravisseurs qui n'ont pas donné signe de vie depuis plusieurs heures.
 
 
 
Yves Paul LEANDRE
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages