Haïti-Politique : L’opposition annonce une journée de mobilisation nationale pour ce 20 janvier

Politique
Typographie

 

 

 

 

 

 

Moins d’une semaine après la manifestation du vendredi 15 janvier dernier à Port-au-Prince et à laquelle un nombre restreint de citoyens avait pris part, l’opposition annonce pour ce mercredi 20 janvier, une journée de mobilisation nationale en vue de forcer le président Jovenel Moïse à quitter le pouvoir le 7 février.

 

Me André Michel, porte-parole du secteur démocratique et populaire, informe que la police a été informée des manifestations prévues ce mercredi dans plusieurs régions du pays. Il y aura des manifestations dans le Grand Nord, le Sud, l’Artibonite et le Plateau Central, entre autres, a-t-il annoncé.

 

Pour ce qui est de la manifestation qui aura lieu à Port-au-Prince, elle aura plusieurs points de rassemblement dont le Champ-de-Mars et le Carrefour de l’Aéroport pour converger vers Tabarre, où se trouve l’ambassade des États-Unis à Port-au-Prince.

 

L’objectif, dit-il, sera de profiter de l’investiture du nouveau président des États-Unis Joe Biden, pour demander à la nouvelle administration américaine de rompre définitivement avec la politique du républicain Donald Trump vis-à-vis d’Haïti.

 

"Il faut  que Washington cesse de supporter des criminels, des corrompus  et des dilapidateurs de fonds publics en Haïti", a martelé André Michel.

 

Il invite la police à prendre toutes les dispositions visant à garantir l’ordre public lors de cette journée de mobilisation, rappelant que la PNH est une institution républicaine qui ne doit pas être utilisée comme outil de répression entre les mains du régime Tèt Kale.

 

Pour sa part, l’ancien Sénateur Youry Latortue a invité toutes les couches de la société à prendre part aux différents mouvements visant à contraindre le président Jovenel Moïse à respecter la constitution qui, soutient-il, prévoit que le 7 février marquera la fin de son quinquennat.

 

Il se félicite de l’arrivée d’un nouveau président à la Maison Blanche et dit attendre de Joe Biden, qu’il respecte ses promesses et qu’il se range du côté des haïtiens et de la constitution en ce qui concerne la fin du mandat de Jovenel Moïse le 7 février prochain.

 

DO/HPN

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages