Haïti-Politique : Y-aurait- il un accord tacite entre l'exécutif et l'opposition ? 

Politique
Typographie

 

 

Le message du président Jovenel Moise dans les médias d’état vendredi soir n’a pas abordé ouvertement les questions relatives à la crise politique, mais laisse entrevoir des initiatives en cours qui pourraient déboucher sur une alternative. A écouter le Chef de l'Etat dans son adresse à la Nation, des protagonistes de la crise parmi les plus réticents sont en train de discuter pour trouver une issue à la crise.

 

Toutefois, Jovenel Moise s’est gardé de faire des révélations. Il n’a pas cité de nom, il n’a pas voulu identifier les interlocuteurs. Sans doute une précaution pour ne pas provoquer l’avortement des pourparlers.

 

On attendait vendredi soir l’annonce d’un nouveau Premier ministre, un nouveau gouvernement. Rien de tout cela tout cela. « Trop tôt. Il faut attendre encore une semaine au moins », a confié à Haïti Press Network une source proche des discussions alors que le nom d’un ancien parlementaire est cité officieusement comme futur PM.

 

Dans son message, Jovenel Moise a salué le comportement de certains acteurs de l'opposition, qui dit-il décident de faire table rase de leurs ambitions en priorisant les intérêts supérieurs d’Haïti.  

 

Seule révélation importante, le président a placé la priorité à la réforme constitutionnelle avant la tenue des élections. Cependant, il n’a pas présenté de calendrier à la Nation. Le gouvernement américain ainsi que l’OEA avaient réclamé la tenue des élections d’ici Janvier 2021, le président a décidé différemment.

 

En même, il a cherché à rassurer sur ses intentions en prenant l'engagement de ne pas se porter candidat aux prochaines élections, qui devraient se dérouler sous l’égide d'une nouvelle constitution.

 

Mais une branche de l’opposition continue de rejeter toute idée de trouver un accord avec le président estimant que son mandat arrive à terme dans les prochains mois soit en février 2021. C’est ce que défend les secteur démocratique et populaire du militant politique Me André Michel. 

 

« Il n’y a pas d’accord possible avec Jovenel Moïse qui a échoué et qui doit tirer les conséquences de sa gestion catastrophique » persiste l'avocat.

 

 

Yves Paul LEANDRE 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages