Haïti-ONU : affrontements armés police-armée, le bureau de l’ONU en Haïti condamne la violence

Politique
Typographie

 

 

 

 

 

Le Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) a exprimé lundi sa « vive préoccupation » face aux incidents du 23 février qui ont fait au moins deux morts, une dizaine de blessés, des dégâts matériels et conduit à l’annulation des célébrations du carnaval à Port-au-Prince et à Cap-Haïtien.

 

 

 

« Les Nations Unies appellent tous les secteurs de la vie nationale, en particulier les éléments de la police nationale revendiquant de meilleures conditions de travail, à éviter toute situation pouvant provoquer l’escalade des tensions et porter atteinte à la sécurité de la population », lit-on dans un communiqué publié lundi.

 

 

 

Le bureau de l’ONU a également lancé un appel aux forces de sécurité afin que ces dernières interviennent de manière proportionnée et en pleine conformité avec les normes internationales.

 

 

Le BINUH s’engage à suivre de près la situation et encourage toutes les parties à « rechercher des solutions par des moyens pacifiques dans le cadre du fonctionnement des institutions démocratiques et des paramètres établis par la Constitution de la République ». 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages