Fanmi Lavalas rejette l’accord politique mais souhaite la poursuite de la mobilisation

Politique
Typographie

Partie prenante des discussions déroulées à l’Hôtel Marriott sous les auspices de la Passerelle, Fanmi Lavalas ne s’est pas aligné sur le choix d’un juge de la Cour de cassation pour diriger la transition d’après-Jovenel,. Toutefois, dans une note rendue publique, dimanche, le Parti de Jean Bertrand Aristide encourage la poursuite des mobilisations contre le pouvoir en place.

“L’entente paraphée par des leaders de l’opposition pour révoquer Jovenel Moïse est plus forte que la différence qui existe entre les acteurs pour définir son remplaçant “, a déclaré Maryse Narcisse, ancienne candidate à la présidence qui réitère la volonté du parti Fanmi Lavalas de continuer à se mobiliser pour faire échec à l’occupant du palais national.

Selon elle, ce départ constituera une base pour mettre le pays sur les rails du développement.

Rappelons que le parti de l’ex-président Jean Bertrand Aristide préconise la formation d’un gouvernement de « salut public » pour mener à bien la transition d’après-Jovenel, alors que cinq autres entités de l’opposition se sont mis d’accord pour choisir un juge de la Cour de cassation en remplacement de Jovenel Moïse.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages