Haïti-crise : vers une reprise de la mobilisation anti-Jovenel Moise

Politique
Typographie

 

 

 

L’Alternative Consensuelle pour la refondation d’Haïti a lancé un mot d’ordre en vue d’une reprise de la mobilisation ce dimanche 10 novembre devant aboutir à la démission du Président de la République, Jovenel Moise. Une grande manifestation est ainsi annoncée par les principaux leaders de cette frange de l’opposition plurielle dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince ainsi que dans les grandes villes du pays.

 

 

 

En vue d’une réussite de ce nouvel appel à mobilisation, les dirigeants de l’opposition espèrent voir avec eux pour fouler le macadam tous les autres secteurs qui avaient déjà sympathisé avec ce mouvement. Les médecins, les religieux, les artistes et les policiers sont, en sens, ciblés par l’alternative consensuelle.

 

 

 

« Le pouvoir poursuit avec la répression dans tous les quartiers populaires en armant des gangs pour semer la terreur au sein de la population », a dénoncé le sénateur Nenel Cassy, membre de l’Alternative.

 

Sur la nécessité, selon des observateurs, d’un faisceau de l’opposition avec une proposition unique de sortie de crise, Me André Michel, Porte-Parole de cette structure reste très prudent. Si l’alternative dit être prête à s’asseoir avec les autres groupements de l’opposition, selon Me Michel, les procédés d’éventuels dilatoires ne seront pas acceptables.

 

« Nous n’allons pas négocier avec Jovenel Moise et la transition doit revenir au peuple », pose André Michel comme conditions sine qua non dans ces assises avec l’opposition plurielle.

 

 

 

En début de semaine la commission de facilitation et de passation de pouvoir mise en place par les signataires de l’Alternative consensuelle ont remis les trois (3) noms de juges parmi lesquels le président provisoire devant sortir le remplaçant de Jovenel Moise.

 

 

 

Après 8 semaines de paralysie totale des activités dans le pays par ces mouvements de protestation, une certaine reprise est globalement observée dans la capitale haïtienne où le transport en commun et le commerce formel et informel ont repris leurs cours.

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages