Haïti-Politique: 213 ans après l'assassinat de Dessalines, Haïti vit au rythme d'un système corrompu

Politique
Typographie

 



Entre le Pont-Rouge et le Musée du Panthéon National(MUPANAH), le Chef de l'Etat a choisi de commémorer ce triste anniversaire au champ de mars, non loin du Palais National en déposant une gerbe de fleurs, en présence de la Première Dame, du Premier ministre démissionnaire Jean Michel Lapin, des Ministres de la Justice et de la Défense et le haut commandement de la Police Nationale d'Haïti. 

 

Au terme de la cérémonie visant à honorer la mémoire de l’Empereur et fondateur de la Nation, Jean-Jacques Dessalines, le Président de la République, Jovenel Moïse, sous haute escorte policière, s'attaque une fois de plus au système économique contre lequel il perd le contrôle depuis deux ans et qui gangrène la nation.

 

Le Président promet d'assumer ses responsabilités à deux mains pour en finir avec ce système qu'il veut combattre à tout prix. Se référant à Dessalines, le chef de l'état croit  être anormal que c'est un petit groupe qui s'accapare de tous les privilèges au détriment de la masse croupissant toujours dans la misère.

 

Sous forte escorte policière, le Président Jovenel Moïse a laissé le MUPANAH, sans éclat, sans ovation populaire. La plupart des invités étaient des employés de ladite  institution et des membres du gouvernement.



Yves Paul LEANDRE

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages