Haiti-commemoration : Ni Pont Rouge ni Marchand Dessalines, seulement une offrande florale au MUPANAH

Politique
Typographie

 

 

 

Le Président de la République Jovenel Moïse, la première Dame, le Premier Ministre Jean Michel Lapin et quelques hauts dignitaires du régime se sont présentés ce jeudi 17 octobe au Musée du Panthéon National haïtien (MUPANAH) pour déposer une gerbe de fleurs aux pieds du Père de la Nation Jean Jacques Dessalines.

 

 

 

"Dépôt d’une gerbe de fleurs au MUPANAH dans le cadre d’une cérémonie d’offrande et de recueillement. À travers ce geste, nous avons voulu honorer la mémoire de Jean-Jacques Dessalines, le Père fondateur de la Patrie et surtout nous montrer dignes de l’héritage qu’il nous a légué.", a tweeté le président haïtien escorté par un fort dispositif de sécurité pour la cérémonie.

 

 

 

Dans un court message à l'occasion, Jovenel Moïse a attaqué une fois de plus « le système » empêchant le bon fonctionnement du pays. Le locataire du Palais National plaide pour un front commun entre tous les fils et toutes les filles du pays afin d'éradiquer ce système puissant basé sur l'exclusion.

 

 

 

En plus de cet imposant dispositif de sécurité, les journalistes et autres travailleurs de la presse ont eu des difficultés à investir l'aire du Champs de Mars. Un confrère, Renald Petit-Frère, travaillant à Signal FM a été tabassé par des agents de la Police Nationale d'Haiti (PNH).

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages