Haïti-Corruption : Le sénateur Garcia Delva souhaite que le procès Petrocaribe commence par lui...

Politique
Typographie

Le sénateur Garcia Delva dont le nom est cité dans différents dossiers relatifs, entre autres, à la corruption et au banditisme, dit avoir souhaité que le procès Petrocaribe commence par lui. Il a fait cette déclaration, ce mercredi 18 septembre, lors d’une interview sur les ondes de radio Caraïbes, constate Haiti Press Network.

L’élu de l’Artibonite qui montre clairement qu’il y a un torchon qui brûle entre lui et quelques collègues du Sénat de la République, notamment les sénateurs Youri Latortue et Jean Renel Sénatus, semblait avoir voulu tout dire en ce qui concerne des dossiers de corruption dans le pays.

Interrogé sur une affaire de route non achevée à Marchand Dessalines par la compagnie Estrella, le sénateur Garcia Delva, originaire de cette commune, n’a pas caché son implication directe dans les  fonds alloués  à la construction de cette route. 

Il dénonce en passant d’autres personnes, notamment un autre élu du département qui, lui aussi dit-il, participe au détournement d’une part de l’enveloppe budgétaire qui était disposée pour la construction de cette voie publique inachevée.

« Les parlementaires ne gèrent rien de sérieux au Parlement en faveur de la population. Il n’y a que des élus qui règlent leurs affaires. Certains sont des corrompus qui dénoncent des corrompus », lâche le chanteur devenu homme d’État, lequel se montrait un peu modéré au cours de l’interview.

En dépit de sa reconnaissance un peu voilée de quelques points d’ombre qui lui sont reprochés, le sénateur Delva se montre prêt à coopérer avec la Justice.

Voulant à tout prix prouver son innocence dans divers dossiers auxquels son nom est cité, le sénateur Garcia Delva dit publiquement souhaiter que la Justice haïtienne commence vraiment à faire la lumière sur la dilapidation des fonds Petrocaribe. Il s’est dit disponible à répondre en premier ses questions.

« Si je n’étais pas sénateur, je serais déjà en prison. Les gens disent n’importe quoi. Ils disent tellement de choses parce que je suis dans la politique », a conclu le père conscrit qui voulait insinuer son innocence.

Le sénateur Garcia Delva semble avoir voulu régler son compte avec des gens qui, laisse-t-il comprendre, nuisent à sa carrière politique. Il promet d’avouer certaines vérités par devant la Justice. Tout au long de l’interview au cours de laquelle une affaire de chèque de plusieurs millions de gourdes émis au nom de la chose culturelle a été évoquée, il n’a cessé de parler d’un match à jouer avec on ne sait encore qui.

C'est un sénateur brouillant et instable qui cherche la sympathie des journalistes vedettes, précisément de Roberde Céliné du journal du matin de Radio Caraïbes "Premye Okazyon". C'est un Garcia Delva qui vient accuser ses pairs, notamment son ancien mentor Youri Latortue. C'est un chanteur devenu sénateur qui veut reprendre sa dignité, en voulant  accepter ses bourdes et sa participation dans des actes de corruption en tant que sénateur et député.

Bref, c'est un Sénateur "Kamikaze" qui joue le tout pour le tout en vue de sauver sa peau dans de nombreux scandales dans lesquels il est cité.

L'effet recherché par ses conseillers en communication, ces derniers ne l'auront pas trouvé, car les journalistes n'ont fait aucun cadeau au sénateur Garcia Delva à cette interview. Il n'a fait que multiplier ses bourdes comme lors de son entretien avec le journaliste Guerrier Henry à "boukante lapawol".

 

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages