Dossier Corruption – Projet Electrification  / Capotille : Serge Philippe Pierre répond à Youri Latortue

Politique
Typographie

 

 

Serge Philippe Pierre, ex-conseiller à la Direction du cabinet du Président de la République et actuel Membre de la Coordination des Médias d’Etat et de Service public s’est adressé dans une lettre responsive au Sénateur, Youri Latortue Président de la Commission Éthique et Anti-corruption sur le dossier de détournement d’un fonds alloué à un projet d’installation de Lampadaires à hauteur de 10 millions de gourdes à Polo, localité située dans le Nord-est du pays.

 

« En passant en revue les différents faits avancés par la Commission pour arriver à tirer cette conclusion, mon étonnement a été beaucoup plus grand. Je constate qu’aucun de ces faits n’a été juridiquement prouvé », écrit Serge Philippe Pierre.

 

« Dans cette circonstance, je me demande si cette prestigieuse Commission qui a déjà fait œuvre qui vaille dans certains dossiers, ne s’est pas laissé faire par le politique. Cette conclusion n’est-elle pas l’œuvre d’un  Sénateur pour qui je suis une cible à abattre depuis un certain temps ? » s’interroge l’ex-conseiller à la Direction du cabinet du Président Jovenel Moise au Président de la Commission Ethique et Anti-Corruption qui, au cours de la semaine, avait écrit au Président Cantave pour transmettre le rapport sur ce projet d’électrification concernant la section communale de Polo à Capotille.

 

Serge Philippe Pierre a rejeté une quelconque responsabilité dans cette affaire. « Si une firme a été engagée de manière régulière pour exécuter un travail, alors même que j’aurais été le facilitateur en tant qu’originaire de la zone, en quoi pourrais-je être responsable? Pour quelle infraction la Commission que vous dirigez demande-t-elle la poursuite pénale contre moi? Comme complice de quoi ? », s'est-il une fois de plus interrogé.

 

« Tenant compte des conclusions de ce rapport qui n’est fondé ni en fait ni en droit, mais qui ne vise qu’à détruire ma personne construite après tant de sacrifices consentis, tant en Haïti que dans le froid glacé de Montréal, n’est-on pas en droit de se demander aujourd’hui si les difficultés que la firme a toujours rencontrées dans l’installation de ces matériels n’étaient pas juste pour permettre au politique de faire comprendre que le projet était un projet fictif et d’en tirer avantage politique ?

Car, je peux vous affirmer que tous les lampadaires sont depuis longtemps à Capotille pour être installés sur le site. Il n’est nullement question qu’on s’empressait de procéder à l’installation de ces matériels du fait qu’on était au courant que telle enquête allait sortir, comme on veut le faire croire. Il suffit simplement d’aller vérifier », lit-on dans cette lettre adressée au président de la Commission Anti-corruption du Sénat.

 

Par ailleurs, sans citer de nom, serge Philippe Pierre originaire de la localité prend pour obstacle majeure à la réalisation du projet  un actuel Sénateur du Nord-est  avec des machinations politiques.

 

Godson LUBRUN
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages