Carnage à Carrefour-feuille: Le PM Lapin présente ses sympathies aux victimes

Politique
Typographie
 
 
Entre 4 et 7 personnes ont été tuées mercredi soir à l’impasse Eddy à Carrefour-feuilles lors d’une descente des lieux d’une groupe de bandits portant des vêtements de femmes et agissant à la solde du redoutable chef de gang dénommé « Ti Je ».
 
Un massacre qui a révolté la conscience de plus d’un au point de pousser une station de radio très populaire, radio Caraïbes, à interrompre sa programmation habituelle et à diffuser des musiques de circonstance.
 
Ce jeudi matin, quelques heures après cette tuerie, le premier ministre ad intérim Jean Michel Lapin, chef du CSPN (conseil supérieur de la police nationale) s’est entretenu avec le directeur général de la PNH (police nationale d’Haïti) et le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Paul Eronce Villard.
 
La situation sécuritaire du pays était au cœur des discussions. Le locataire de la Villa d’accueil informe avoir passé des instructions claires au patron de la PNH pour lutter contre les actes de banditisme.
 
Présentant ses sympathies aux victimes du massacre de Carrefour-feuille, le PM Lapin a qualifié de grave et d’inacceptable ce qui s’est passé mercredi soir. Il a appelé la population à collaborer avec les forces de l’ordre afin de mettre les bandits hors d’état de nuire.
 
Le chef du gouvernement a également indiqué que les plaques officielles n’ont aucune valeur dans une zone d’opération de la police. 
 
Il faut dire que de nombreux citoyens accusent régulièrement des « officiels » d’être de connivence avec des bandits en utilisant, soutiennent-ils, leurs véhicules de fonction pour exfiltrer les fauteurs de troubles des zones d’opération de la police.

DO