Haïti-Sécurité : La Nouvelle dimension de l'insécurité inquiète et l'équation devient difficile à résoudre

Idées et Opinions
Typographie

 

 

C'est devenu le principal sujet dans toutes les rédactions aujourd'hui et la dimension que prend l'insécurité est devenue de plus en plus inquiétante. D'autant plus que ce phénomène est connu depuis plusieurs années. Des gouvernements et Directeurs généraux de la Police se sont succédés cherchant à résoudre le problème avec des déclarations spectaculaires dans la presse faisant croire que la population allait enfin respirer et que les bandits seraient maîtrisés. Tel n'est pas le cas ! Les choses se sont malheureusement empirées. Comment expliquer cela à des gens qui sont devenus la proie facile de criminels notoires qui deviennent de plus en plus riches. Cela devient tellement facile que les ravisseurs opèrent à visières levées et plus d'un s'improvisent kidnappeurs pour sauver une situation.

 

Des rencontres, des matériels distribués, un système d'intelligence mis en place, tout cela n'a rien donné. Après tout ce temps gaspillé dans des réunions à répétition, Léon Charles, Directeur général de la Police, devrait être en mesure d'expliquer aux citoyens pourquoi cette question est si difficile à résoudre ? Des familles s'appauvrissent, des entrepreneurs assassinés en pleine rue et en plein jour, des officiels qui s'entre-déchirent sur la place publique. Il doit bien y avoir une raison à ces échecs. Aucune communication sur les actes criminels commis au Bel Air, quartier situé à quelques dizaines de mètres du Palais national.

 

Aujourd'hui plus que jamais, les citoyens ont besoin d'être rassurés car on ne peut laisser les criminels banalisés la vie des gens avec une aussi grande désinvolture au plus haut niveau de l'Etat. L'absence des autorités étatiques dans les quartiers populaires était l'une des raisons avancées par les experts en sécurité publique pour expliquer la multiplication de gangs. Aujourd'hui, même dans les zones qui paraissent les moins peuplées, les bandits occupent ces espaces pour mieux opérer. Haïti à l'heure des élections semblent vivre une situation exceptionnelle. L'immaturité de nos hommes politiques et les intérêts mesquins des uns et des autres ont pris le dessus sur le bien être collectif.

 

Le silence est un langage compréhensible mais répréhensible au moment où la population vit des heures d'angoisse de son existence. Les citoyens pensaient avoir fait face aux pires depuis plusieurs années, aujourd'hui, ils redécouvrent l'horreur dans la perspective des élections pour choisir de nouveaux dirigeants pour le pays dans une trop grande indifférence des "CHEFS". C'est encore plus triste de croire que le pire est à venir. Les acteurs ont trop tiré sur les ficelles et l'évidence d'une rupture n'est pas à écarter. En 24 heures, 12 enlèvements ont été recensés soit un chaque 2 heures. Les spécialistes en statistiques diront que ce n'est pas grave par rapport aux autres pays de la région. Mais, ils doivent comprendre que les Haïtiens n'ont pas cette culture et d'autant que les responsables ne semblent pas être en mesure de donner une réponse proportionnelle au phénomène. C'est le plus inquiétant !

 

Et le moment est venu de se demander si on n'est pas en pleine guerre de gangs dans ce pays où chaque groupe armé se donne plus d'instruments criminels pour faire plus d'impact dans une société en déconfiture. La Police Nationale est en face d'une grande équation à résoudre avec des gangs alliés du pouvoir qui opèrent en toute impunité d'une part, mais d'autre part des jeunes au chômage qui veulent se donner du travail pour vivre comme des Princes par n'importe quel moyen. Et pour se faire, certains se sont donnés les moyens pour corrompre des agents de la PNH. Certaines personnes kidnappées ont expliqué qu'elles ont été arrêtées par des Policiers en uniforme et après les modalités d'usage, elles ont été conduites vers les gangs armés. La liberté de circuler en Haïti a aujourd'hui un prix à payer. Des jeunes garçons lourdement armés n'ont aucune gêne pour pointer sur les citoyens paisibles et même les éliminer s'ils refusent de coopérer. Un entrepreneur criblé de balles et les membres de sa famille enlevés. C'est inhumain ! Quel crime a t-il commis ? Parce qu'il a de l'argent à investir; il faut qu'il paie le prix ?

 

Pourquoi la situation est devenue aussi inquiétante ?

Elle est inquiétante parce que les responsables du pays au plus haut niveau ne veulent pas accepter leurs échecs. Le départ des troupes étrangères semble avoir crée un trou dans notre de sécurité et dans le contexte internationale actuel avec le Covid 19, il sera difficile pour les gouvernements de la région d'accepter l'envoi de contingents militaires pour résoudre des problèmes que les haïtiens eux-mêmes auraient dû résoudre. Nous agissons comme des petits bambins et des enfants gâtés qui répètent à longueur de journée que nos maux viennent de l'étranger alors qu'il est difficile de nous asseoir pour discuter des problèmes pensant que nos diplômes nous donnent droit d'intervenir sur tous les sujets. Tous les problèmes sont vus sous un angle politique poussant les plus hauts concernés à des alliances contre natures alors que certains sont tout simplement techniques.

 

Quand des étrangers sont enlevés sur le sol et traités avec autant de légèreté, quand la position des protagonistes sont aussi polarisée refusant tout compromis politique pour stabiliser le pays, les citoyens ont de quoi être inquiets. C'est le moment de comprendre que le temps du "Right man to the right place" est arrivé. Il nous faut des hommes qu'il faut à la place qu'il faut. L'improvisation détruit le pays avec des hommes politiques qui arrivent au pouvoir sans aucune préparation. Certains n'ont fait que lire des ouvrages et demain deviennent des leaders politiques sans avoir fait les sciences Pô. On ne peut espérer mieux dans ces conditions. Le mensonge est partout et il faut que cela cesse !

 

ET/HPN

 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages