Haïti-criminalité : Moreau Jean-Philippe, assassiné par balles, ses proches s\'interrogent sur les véritables motifs

Le Judiciaire
Typographie
 
 
La victime, Moreau Jean Philippe n\\\'est pas rentré chez lui le vendredi 16 septembre 2021 dans la soirée. Le lendemain, ses parents retrouveront sa voiture au commissariat de police de Tabarre. Il a été retrouvé mort, tué par balle dans sa voiture, a renseigné les agents sur place au commissariat.
 
 Ce jeune homme est un douanier, licencié en droit. Il a fait également des études non bouclées en Travail social à la Faculté des Sciences Humaines. Une victime de plus. Depuis, c’est le mutisme complet. Un constat du cadavre aurait été fait. A ce jour, la famille ignore totalement les circonstances réelles de la mort de Moreau Jean Philippe. 
 
 Depuis un certain temps, la chaîne judiciaire ne réagit à ces types d’assassinat que par un constat du cadavre. L’administration d’appartenance de la victime, la Douane, ne se sent pas touchée par cet acte commis sur un douanier qui s’est distingué par sa rigueur au travail. Et la famille Jean Philippe, comme celle de tant d’autres jeunes tombés, réduite à la douleur d’un assassinat sur fond d’impunité. 
 
 
 Les amis (es) de Moreau Jean Philippe qui l’ont connu à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques (UEH) et à la Faculté des Sciences Humaines demandent justice pour ce jeune qui est resté dans leurs cœurs par sa simplicité, la bonté de son caractère, son amour du pays, sa droiture, sa magnanimité, le tout porté avec humilité.
 
GL