Haïti-corruption : poursuite en série contre d’anciens fonctionnaires, hommes d’affaires et hommes politiques

Le Judiciaire
Typographie

 

 

Au total douze (12) rapports d'enquêtes réalisés par l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) impliquant différentes personnalités ont été transmis au Parquet près du Tribunal le mercredi 4 août 2021, constate HPN.

 

Parmi les personnalités indexées pour des poursuite par la Justice sur recommandations de l’ULCC se trouvent : Gregory Saliba pour détournement de biens publics, Harry Adam, pour abus de fonction et passation illégale de marchés publics, Lucien Francoeur et Louystz Amyot François comme auteur et co-auteur de trafic d’influence, Grégoire Desravines comme instigateur de trafic d’influence Evelt Sénatus pour délit d’initié et les responsables des firmes, Thierry Erns SERRES, Adrien Ciné, Datilus Dugué, Grégoire Desravines, Evelt Sénatus, Jorice Dorsainvil, Fred Lizaire, Gregory Saliba et Rodolphe Nemorin, comme complices de passation illégale de marchés publics selon les dispositions de l’article 44 du Code pénal haïtien.

 

L’ULCC recommande également la mise en mouvement de l’action publique contre les infracteurs, Pierre Reginald Boulos, Youri Latortue et Albert Christian Jean Louis. M. Chesnel Pierre, directeur général de l’ONA étant décédé le 22 mai 2021, l’action publique est donc éteinte.

Le feu DG de l’ONA ne pourra plus être poursuivi pour abus de fonction et association de malfaiteurs.

 

Selon l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC), l’action publique doit être mise en mouvement contre les personnalités suivantes : Irving Méhu, Jacques Rousseau et Marie-Carmelle Jean-Marie. D’autres noms sont également recommandés : David L. Brandt et Caroline Marie T. Brandt Coles pour (pratiques commerciales interdites et complicité de passation illégale de marché public, art. 9 de la loi du 12 mars 2014 portant prévention et répression de la corruption et art. 44 du code pénal) et contre les sociétés CARRIBEX S.A et CHDM S.A (pratiques commerciales interdites).

 

Le DG de l’ULCC a qualifié d’« Historique et inédit! », l’action prise par le bureau de lutte contre la corruption. La remise officielle des dossiers a été faite mercredi en présence du Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, de certains Commissaires du Gouvernement, de la Doyenne du Tribunal de Première Instance de la Croix des Bouquets et des représentants de l'OEA en Haïti.

 

Au total, soixante-trois (63) requêtes demandant la mise en mouvement de l'action publique contre des certains ex maires des départements de l'Ouest et des Nippes pour défaut de déclaration de patrimoine sont remis aux autorités de poursuite.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .