Assassinat de Jovenel Moise : Me Samuel Madistin dénonce l’attitude de la Police Judiciaire dans l’enquête 

Le Judiciaire
Typographie

 

« La Police Nationale d’Haïti (PNH) multiplie les efforts pour fausser l'enquête autour de l’Assassinat de Jovenel Moise », critique Me Samuel Madistin voyant en cette démarche un non-sens à l’enquête relative à l’assassinat de l’ancien Chef d’Etat.

 

Les informations préliminaires de la Police Judiciaire à travers la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) devraient être suivies de la poursuite du Parquet puis l’instruction avant le jugement des présumés selon le Code d’Instruction Criminelle,  poursuit Me Madistin.

 

« Il est anormal qu’un président assassiné le 7 juillet a encore son dossier à la DCPJ le 29 juillet », a fait savoir l’homme de loi qui rejette les influences néfastes du Directeur Général de la PNH dans le dossier.

 

Me Samuel Madistin croit que ce piétinement de la procédure pénale peut servir aux avocats qui défendront les présumés assassins de Jovenel Moise.

 

Godson LUBRUN
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .