Affaire-Dorval : l’instruction désormais bloquée au niveau du Parquet de Port-au-Prince

Le Judiciaire
Typographie

 

 

L’enquête sur l’assassinat de Me Monferrier Dorval piétine. En effet, 3 semaines après l’ordonnance rendue par le juge d’instruction, Me Rénord Régis qui souhaite auditionner 8 personnes dont l’épouse du président Jovenel Moïse, Martine, seul le secrétaire général du conseil de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Robinson Pierre-Louis a été entendu par le magistrat instructeur.  

 

En effet, le commissaire du gouvernement de la capitale, Me Bedford Claude n’aurait pas acheminé les invitations aux intéressés, a appris la rédaction de HPN. Alors que le greffe du parquet a accusé réception de l’ordonnance rendue par le juge d’instruction et l’a acheminée au chef du parquet pour les suites nécessaires. Ce dernier aurait laissé entendre qu’il n’a encore rien reçu, a confié à la rédaction de HPN une source généralement bien informée.

 

Elle estime que « le commissaire Bedford Claude a décidé de bloquer l’instruction du dossier Dorval » précisant que le chef du parquet a reçu personnellement du greffier en chef du parquet le dossier.

 

La première dame Martine Moise, le conseiller du président Jovenel Moise, Guichard Doré, l’ancien Premier ministre Joseph Jouthe, les avocats Guerby Blaise et Reynold Georges, Aramick Louis, cousin du défunt, sont les autres personnes citées à comparaître au cabinet d’instruction pour être entendues à titre de témoin dans le cadre de l’assassinat crapuleux du bâtonnier Monferrier Dorval, chez lui, le 28 Aout 2020 à Pèlerin 5. Le magistrat Rénord Régis a prévu d’auditionner ces personnes entre le 1er et le 21 juin.

 

 

Jean Chrisnol Prophète

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages