Menacé d'attaques armées, le RNDDH obtient le support de l’Ambassade des États-Unis à Port-au-Prince

Le Judiciaire
Typographie

 

 

De très fortes rumeurs ont circulé dans le courant de la journée du lundi 14 juin 2021 sur d’éventuelles attaques armées de la coalition dénommée G9 An Fanmi et alliés contre les locaux du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), a appris HPN.

 

« Nous sommes très préoccupés par les menaces en cours contre le RNDDH, et nous remercions la Police Nationale d’Haïti (PNH)  pour son soutien. Les défenseurs des droits humains jouent un rôle important dans la protection de l'espace civique pour renforcer la démocratie, les droits humains et l'état de droit », déclare Michèle J. Sison, Ambassadrice des États-Unis à Port-au-Prince, ce mardi 15 juin 2021.

 

Pierre Espérance, Directeur Exécutif a affirmé que son organisation n’entend faire marche-arrière en dépit des menaces constantes orchestrées à son encontre. « Nous préférons mourir debout plutôt que de mourir à genou », renchérit le militant des droits humains.

 

Par ailleurs, le numéro un du RNDDH a révélé que les gangs du G9 ont reçu des sommes d’argent du pouvoir en place après avoir créé des tensions sur la route de l’aéroport le lundi 14 juin 2021. « Pas de séparation entre les bandits du G9 et du pouvoir en place », a fait savoir Pierre Espérance, assimilant à de la diversion des  rumeurs concernant une division entre l’Administration de Jovenel Moïse et les gangs du G9.

 

Godson LUBRUN
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages