Haiti-Affaire Dorval : la Conférence Internationale des Barreaux réclame une "enquête internationale"

Le Judiciaire
Typographie

 

 

 

La Conférence Internationale des Barreaux (CIB), organisme qui réunit les barreaux de 47 États, a adressé une correspondance au président haïtien Jovenel Moïse, lui demandant de tout mettre en œuvre afin que justice soit rendue à Me Monferrier Dorval, assassiné par balles le 28 août dernier.

 

Dans cette lettre adressée au locataire du Palais national, la CIB dit exprimer un sentiment profond de révolte à la suite de l’assassinat du bâtonnier de Port-au-Prince.

 

« Les barreaux expriment leur indignation en face d’un tel évènement et sollicitent solennellement de votre part, en tant que Chef de l’Etat, que toutes les dispositions soient prises afin qu’une enquête impartiale soit mise en œuvre permettant d’identifier les auteurs et les commanditaires de ce crime et que soit associée à cette enquête une Commission internationale », lit-on dans la correspondance. 

 

De plus, la Conférence demande à Jovenel Moïse de prendre toutes les mesures utiles afin que la sécurité des biens et des personnes soit garantie en Haïti et en particulier la sécurité des avocats...

 

Les avocats des pays membres de la CIB souhaite que des décisions concrètes soient prises. « La justice ne peut (pouvant) se satisfaire d’un hommage public à notre confrère lâchement abattu », souligne la Conférence internationale de barreaux.

 

Par ailleurs, une résolution a été adoptée par la CIB, réclamant des autorités haïtiennes que toutes les dispositions utiles soient prises en vue de faire toute la lumière sur l’assassinat du Bâtonnier Monferrier Dorval, procéder à l’arrestation et au jugement de ses auteurs, et assurer la sécurité et la protection des avocats haïtiens pour un libre exercice de leur profession.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages