Haïti – élections : La démission des membres du CEP est une page tournée dit Joseph Joute qui dézingue ceux qui protestent contre le code pénal 

Politique
Typographie

 

En marge d’une visite, tôt ce lundi, au bureau central de l’EDH au bicentenaire, le Premier ministre haïtien a répondu à plusieurs questions des journalistes présents. 

 

D’abord sur la démission en bloc des membres du conseil électoral provisoire le chef du gouvernement a estimé que c’était une « page tournée ».

 

Joseph Joute dit avoir tout de même regrettée le départ des membres du Conseil invoquant la compétence et la contribution des conseillers démissionnaires dans la lutte pour faire avancer le pays.

 

Le chef du gouvernement dit attendre désormais que les secteurs qui étaient représentés au Conseil réagissent officiellement afin d’entamer les consultations nécessaires pour mettre en place un nouveau CEP et engager le pays sur la voie des élections.

 

S’agissant des commentaires sur le très controversé du code pénal, le Premier ministre Jouthe dézingue tous ceux qui protestent contre le nouveau code affirmant que ces derniers n’ont pas lu le document.

 

Le chef du gouvernement qui dénonce la confusion entretenue, selon lui, sur le texte rappelle que c’est dans deux ans que le nouveau code pénal doit entrer en vigueur à partir de la date de sa publication.

 

Joseph Jouthe assure toutefois que l’Exécutif reste ouvert face aux contestations promettant que les consultations allaient se poursuivre dans le but d’ajuster le texte du nouveau code pénal.

 

Jean Chrisnol Prophète

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages