En proie à des difficultés, la CSCCA ne soumettra pas son rapport au Sénat en avril

Le Judiciaire
Typographie

 

Après son rapport partiel remis au Parlement en janvier 2019, la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux administratif (CS/CCA), à laquelle le Sénat a confié le mandat de faire la lumière sur la gestion des fonds Petro caribe, est dans l’impossibilité de remettre son rapport le 30 avril, tel que promis.   En effet, le deuxième rapport d’audit de la Cour sur le programme vénézuélien ne sera pas finalisé à temps en raison de plusieurs difficultés d’ordre financier et documentaire, a appris le journal.

Handicapée par ces multiples contraintes, la CSCCA a formellement informé le président du Grand Corps , M. Carl Murat Cantave, de l’impossibilité de maintenir l’échéance de fin avril prévue pour la transmission du deuxième rapport.

Au nombre des difficultés évoquées par la Cour, les troubles sociopolitiques que le pays a connus en février dernier, des problèmes de trésorerie ainsi que des contraintes financières dues à la révision à la baisse du projet de budget de la Cour pour l’exercice 2018-2019, occupent la première loge. Tout compte fait, la Cour promet de soumettre son rapport au Sénat de la République à la fin du mois de mai, si d’autres perturbations n’affectent la poursuite des travaux liés à la production du rapport.

Consciente des enjeux du rapport dans le renforcement de l’État de droit en Haïti, une source proche de la Cour confie que l’institution effectue son travail en toute impartialité et sérénité.

Rendez-vous alors dans un mois pour apprécier la lumière vive jetée sur l’utilisation des fonds engagés dans ce programme d’aide au développement octroyés à Haïti par la République bolivarienne du Venezuela !

 

GA

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages