Les députés renvoient le projet de budget 2018-2019 à l’Exécutif pour non-conformité 

Le Parlement
Typographie

La chambre des députés a décidé de renvoyer le projet de loi de finances 2018-2019 texte à l’exécutif, après son analyse par la commission permanente finances et budget de cette branche du Parlement. Un acte posé à l’unanimité par les députés, pro-gouvernementaux et opposants, qui estiment que le projet de loi de finances 18/19, chiffré à 172, 8 milliards de gourdes ne répond pas aux exigences de l’heure.

Avec une enveloppe de 110 milliards de gourdes alloués aux dépenses et 62, 8 à l’investissement, ce projet de budget ne cadre pas avec la réalité, argumente le député de Marigot, Deus Deroneth.

‘’La Chambre des députés retourne le projet de loi de finances à l’exécutif, en espérant qu’il sera reformaté dans le strict respect de la loi du 4 mai 2016, qu’y seront opérées les ajustements stratégiques habiles à lui restituer cohérence et crédibilité et à le rendre conforme aux règles, aux exigences de l’heure et aux aspirations des populations’’, a écrit le président de la Chambre des députés, Gary Bodeau, dans une adressée au président de la République, Jovenel Moïse.  

Dans cette correspondance, la chambre des députés a cité également des doutes exprimés par la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSCCA) sur le projet de loi de finances, en ce qui concerne notamment le respect du cadre légal et réglementaire relatif aux ressources et charges.