Haïti-Elections : Cérémonie de Remise officielle du projet de la Nouvelle constitution aux partis politiques jeudi

Elections
Typographie

 

 Le Ministre délégué en charge des questions électorales et des relations avec les partis politiques Mathias Pierre a procédé ce jeudi à la remise officielle du projet de Constitution aux partis politiques à l’hôtel Riz Kinam II à la Rue Panaméricaine dans la commune de Pétion ville. Le document a été remis à 94 partis en présence de plusieurs leaders et des membres du Conseil électoral Provisoire ainsi que d'anciens parlementaires proches du pouvoir.  

 

Au cours de cette cérémonie le ministre délégué chargé de la citoyenneté et du patriotisme Guy André François Junior a rappelé aux participants que le processus de fabrication des cartes d'identités avance. Il a indiqué que 3,9 millions de citoyens sont déjà enregistrés dans le nouveau système et  2,8 millions de cartes ont été déjà livrées. Guy André François Junior a également fait savoir que le gouvernement va placer des appareils pour faciliter aux haïtiens de la Diaspora de retirer leur carte d'identité dans les 48 missions diplomatiques du pays ce qui leur permettra de participer au processus électoral a t-il indiqué. Il a également indiqué qu'un Task force a été crée pour permettre à 25% de la population rurale d'obtenir leur acte de Naissance, nécessaire pour retirer la nouvelle carte d'identité.

 

 

 De son coté, le Ministre délégué en charge des questions électorales Mathias Pierre a expliqué que la Nouvelle Constitution va permettre de résoudre un ensemble de problèmes techniques que la Celle de 1987 même amendée n'a pu résoudre. Il  a nommément cité les élections indirectes pour la formation des Assemblées municipales départementales devant conduire aux conseils départementaux qui n'ont jamais pu être réalisées. M. Pierre fait remarquer que ces structures étant inexistantes, le Conseil Électoral Permanent(CEP) n'a jamais pu être mis en place.  

 

"Pour Parcourir le chemin, l'Amendement de mai 2011 donne aux trois(3) pouvoirs de l'Etat le droit de faire choix à part égale des Neuf(9) membres du Conseil Électoral permanent. Malgré les tentatives de sa mise en place, l’échec s'est révélé cuisant", a regretté Mathias Pierre. Il a informé que cet Avant-projet va faire l'objet d'analyses et de commentaires en atelier de réflexion avec la population à travers les 572 sections communales, les 146 communes, les 42 arrondissements et les 10 départements.

 

Le ministre délégué chargé des questions électorales et des relations avec les partis politiques a invité les partis politiques à mobiliser leurs membres dans la perspective de l'organisation du projet référendum en avril prochain en dépit de la situation de crise politique que traverse le pays. il a salué l'accord signé entre le gouvernement et le Programme des nations unis pour le développement(PNUD) pour la réalisation des élections à travers un appui technique et logistique. Dans ce sens, Mathias Pierre a rappelé que le gouvernement a déjà injecté 20 millions de dollars dans un fonds fiduciaire pour faciliter l'acquisition de matériels sensibles et non-sensibles.

 

L'ancien Candidat à la Présidence et ancien allié de Jean Charles Moïse a souligné qu'un plan de financement est envisagé pour supporter les partis politiques qui prendront part aux prochaines joutes électorales avec des versements qui seront faits en trois étapes. La première permettra aux partis de mobiliser leurs membres sur le terrain autour du référendum, la deuxième partie sera remise aux partis agrées par le CEP, et la dernière soutiendra leur campagne. Le ministre délégué chargé des questions électorales a soutenu que le budget des élections est évalué à 125 millions de dollars sous l'égide de la constitution de 1987 mais pourrait être revu à la baisse avec la nouvelle constitution après le référendum.

 

Même si ce document ne fait pas l'unanimité dans le milieu politique en Haïti, cet outil, selon certains constitutionnalistes, devraient aider à résoudre un ensemble de problèmes ambigus que la constitution  de 1987 amendée  n'a pas pu résoudre et qui pose de sérieuses difficultés dans l'interprétation de certains articles notamment l'article 134-1 et 134-2 de la Constitution de Mars 1987.

 

ET/HPN

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages