Les États-Unis pressent pour la tenue d'élections en Haïti : Clarens Renois émet une réserve

Elections
Typographie

 

 

 

Le leader du parti de l'Union Nationale pour l'Intégrité et la Réconciliation (UNIR), Clarens Renois, a exprimé samedi sa réserve concernant les déclarations du Secrétaire d'État Américain, Mike Pompeo pressant les autorités haïtiennes d’organiser rapidement des élections dans le pays. L'officiel américain a tenu ses propos en marge d'une rencontre à Kingston en Jamaïque à laquelle a pris part le ministre haïtien des affaires étrangères, Edmond Bocchit.

 

 

 

En réaction, Clarens Renois a soutenu que la démocratie n'est pas seulement le fait d'organiser une élection sans se soucier de la qualité de celle-ci. " Dans les conditions actuelles, il y a 99% de chance qu’une élection soit confisquée par ceux qui entretiennent le chaos : trafiquants de drogue, d’arme et corrompus", a martelé Clarens Renois.

 

 

 

Depuis le 13 janvier 2020, le parlement haïtien a été constaté caduc par le Président haïtien Jovenel Moïse. Une voie ouverte à une gouvernance par décret jusqu'au retour à l'ordre constitutionnel.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages