Haiti-Affaire Guy Phillipe: Le consortium des partis politiques revendique le siège au sénat

Elections
Typographie

Malgré les aveux de l’élu de la Grand'Anse par-devant un tribunal américain, le consortium des partis politiques continue de dénoncer l’arrestation et le transfert aux USA de ce dernier,  survenus le 5 janvier écoulé. En conférence de presse ,le jeudi 27 avril, le parti de Guy Philippe dit attendre impatiemment  le 5 juillet prochain pour connaitre la sentence de leur poulain  et lance une mise en garde au  Conseil Électoral Provisoire contre le remplacement du sénateur élu.

Selon les représentants du consortium, ce siège au sénat revient de droit  à leur parti. Le CEP ne peut pas prétendre organiser une nouvelle élection dans le département de la Grande'Anse,  ont-ils affirmé. 

La veille, le directeur exécutif du CEP, Uder Antoine a annoncé que l'organe électoral  était en train d’étudier deux hypothèses pour remplacer Guy Philippe qui, jusqu’à présent, est le sénateur élu de la Grand ’Anse.

Selon Uder  Antoine, la première serait d’organiser des élections dans la Grand ‘Anse.La mobilisation de ressources et le facteur  temps sont les deux exigences auxquelles ils auront à faire face, a  souligné le directeur exécutif du CEP. 

La seconde, serait de faire élire le candidat arrivé en troisième position et de mettre en première position le deuxième. Ainsi, le sénateur  en fonction Sorel Jacinthe, issu des élections du 26 novembre 2016 deviendrait le premier sénateur du département de la Grand’Anse avec un mandat de six ans et le candidat malheureux Michel Clérié, qui était arrivé en troisième position, serait élu sénateur avec un mandat de moins de quatre ans.

Le CEP prendra  une  décision définitive , une fois que  la justice américaine prononcera  son verdict final, a assuré Uder Antoine.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages