Tuerie en Nouvelle-Écosse : au moins 10 morts, dont une policière

Nouvelles Internationales
Typographie

 

 

 

 

Un tireur en Nouvelle-Écosse a fait plus de 10 victimes samedi soir et dimanche matin. Au moins une des personnes tuées est une policière de la GRC.

Il s'agit de la gendarme Heidi Stevenson, une policière comptant 23 ans d'expérience. Elle était mère de deux enfants.

Un autre policier a été blessé, mais on ne craint pas pour sa vie, indique la GRC Gendarmerie royale du Canada.

 

Le suspect, Gabriel Wortman, 51 ans, est mort au terme d'une chasse à l'homme qui aura duré une douzaine d'heures, confirment les autorités.

 

La mort du suspect est le résultat des actions d'un agent, confirme la caporale Lisa Croteau, porte-parole de la GRC Gendarmerie royale du Canada en Nouvelle-Écosse.

 

La GRC a réagi, vers 23 h 30, samedi soir, à plusieurs appels reçus au 911 et ses agents sont intervenus à Portapique, une communauté rurale du comté de Colchester. La municipalité est située à une centaine de kilomètres au sud-est de la frontière entre la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick, et à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Truro.

 

À leur arrivée à un domicile de Portapique, les policiers ont découvert les corps de plusieurs personnes, à l'intérieur comme à l'extérieur de la résidence.

 

Le suspect ne se trouvait pas sur les lieux. Les recherches initiales ont mené les agents à plusieurs autres scènes de crime, incluant des édifices en flammes.

 

Alors que la traque se poursuivait dans la nuit et dans la matinée, la GRCGendarmerie royale du Canada implorait dimanche matin le public de ne pas s'approcher de l'individu recherché, considéré armé et dangereux.

 

La caporale Lisa Croteau avait même recommandé aux habitants de certains secteurs de Portapique de se réfugier, si possible, dans leur sous-sol.

 

Durant une cavale d’une douzaine d’heures, le suspect aurait parcouru plus de 100 km au volant de plus d'un véhicule, dont un appartenant à la GRC Gendarmerie royale du Canada. La manière dont l'individu aurait pris possession de ce véhicule n'a pas été précisée par les autorités.

 

Gabriel Wortman pourrait conduire ce qui semble être un véhicule de la GRC Gendarmerie royale du Canada et pourrait porter un uniforme de la GRCGendarmerie royale du Canada. Il y a une différence entre sa voiture et nos véhicules de la GRC Gendarmerie royale du Canada : le numéro.

 

Le numéro de la voiture du suspect, derrière la fenêtre arrière côté passager, est 28B11, écrivait plus tôt, peu après 10 h, la Gendarmerie royale du Canada dans un message sur Twitter.

 

Source : Radio canada

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages