La Centrale éolienne de Montecristi fournira 170 mégawatts à la République Dominicaine

Saint Domingue
Typographie

La première phase de la Centrale éolienne  Agua Clara Windfarm Montecristi, au nord de la République dominicaine, a été inaugurée mardi par les autorités du pays. Elle fournit 50 megawatts au système électrique national Interconnecté (SENI). Elle devrait  170 Megawatts lorsque les phases suivantes auront terminé.

Le président du pays, Danilo Medina, a assisté à la cérémonie d'ouverture des travaux, exécutés par la multinationale Inkia Energy avec un investissement de 103 millions de dollars et comprenant 25 éoliennes de deux mégawatts chacune.

Selon un communiqué de la présidence, la Centrale fournira de l'énergie à plus de 250 000 Dominicains et remplacera l'utilisation de 250 barils de pétrole, ce qui représentera une économie d'environ 16 millions de dollars en importation de carburant aux prix actuels.

Le projet est installé sur une superficie d'environ 120 hectares entre les provinces de Montecristi, Puerto Plata et Valverde, appartenant à la multinationale, dont le président, Willem Van Twembeke, a expliqué qu'il restait trois phases de la centrale à développer jusqu'à atteindre 200 MW à SENI.

Il a expliqué que l'objectif était de satisfaire "les besoins énergétiques de la République dominicaine, de diversifier sa matrice énergétique et d'augmenter sa capacité de production".

Il a également noté que la société étend ses activités en République dominicaine en raison du "potentiel considérable de la nation des Caraïbes pour l'installation de générateurs d'énergie renouvelable, principalement en raison de son emplacement stratégique en tant que terre insulaire et des conditions climatiques appropriées pour ce type d'infrastructure", dit Van Twembeke.

Pour sa part, Rubén Jiménez Bichara, vice-président exécutif de la Corporation dominicaine des sociétés d'électricité d'État (Cdeee), a indiqué que, de 2012 à ce jour, l'investissement dans les énergies renouvelables dépassait 600 millions de dollars par an.

Il a également signalé que la centrale thermoélectrique de Punta Catalina (CTPC), dont la première unité a commencé à fonctionner fin février, génère 215 mégawatts et a souligné la plantation d'environ 2 millions d'arbres dans les environs.

Les autorités dominicaines prévoient des "avancées sans précédent" pour cette année 2019 dans le développement d'initiatives privées dans le domaine des énergies renouvelables non conventionnelles, avec le démarrage de plusieurs projets de production éolienne et photovoltaïque.

En 2012, les installations d'énergie renouvelable de la République dominicaine ne représentaient que 85,5 MW (3%) du système. Avec les 50 mégawatts ajoutés aujourd'hui (sans les centrales hydroélectriques), elle produit 406 MW d'énergie renouvelable.

Traduction : HPN

EFE

Source : Lenouvelliste

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages