Haïti-Peste porcine-Santé: Ils ont saisi, tué et enterré à Hinche, 18 porcs en provenance de la République dominicaine 

Economie
Typographie

Interceptés dans un camion en provenance de la République dominicaine, infectée de peste-porcine africaine, 18 porcs, dont les propriétaires tentaient d’entrer illégalement avec ces quadrupèdes sur le territoire haïtien, ont été saisis, le jeudi 23 septembre 2021, dans le département du Centre. Ces animaux ont été tués et enterrés dans une fosse, a appris à HPN, Geebs Misrael Noël, natif de Hinche qui se trouve sur place.

Selon des informations fournies par notre source, cette opération de saisie a été menée par les autorités douanières du Plateau central avec le support de la police locale. Question de prévenir la maladie en Haïti, conformément au communiqué 001 du gouvernement haïtien, après l’alerte, le 29 juillet 2021, de la présence de la peste porcine africaine (PPA) en République voisine. 

Les autorités départementales, entre autres, celles de la Direction départementale de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR), renforcées par la Coordination départementale agricole qui s’occupe de la prévention, de la gestion et de la lutte contre la peste porcine africaine dans le pays, la Délégation, les mairies de Thomassique et de Hinche, se sont vite mises d’accord sur la nécessité de tuer ces cochons et de les inhumer dans un endroit qui a été par la suite désinfecté.

Il s’agit, selon les précisions de la Coordonnatrice de l’Unité de protection sanitaire (UPS) concernant les animaux et les plantes se trouvant au bureau central du MARNDR, Dr Haim Joseph Corvil, d’une action qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la propagation de la peste-porcine africaine dans le pays, où déjà un cas a été détecté récemment à Anse-à-Pitre (Sud-Est).

La Coordonnatrice de l’UPS qui intervenait aux micros de la presse locale, informe plus loin de la coalition d’un ensemble d’entités étatiques, particulièrement les ministères de l’Agriculture et de l’Intérieur à travers les mairies, la Délégation départementale, la douane et la police de Hinche qui travaillent en synergie à cette fin dans le souci de contrecarrer toutes les importations en provenance de la République dominicaine de cochons vivants mais également de produits dérivés de cet animal, source de la PPA. 

« Nous éliminons les porcs pour empêcher l’entrée de la maladie sur le territoire. Leurs propriétaires revenaient de la République voisine avec ces animaux. Ils tentaient de rentrer illégalement en Haïti avec ces bêtes, source de la peste porcine qui pourrait provoquer des dégâts regrettables dans le pays », a déclaré la responsable.

Outre la République dominicaine, elle indique au passage que la décision de prohiber l’importation de porcs et de produits à base de porc en Haïti, est valable pour n’importe quel autre pays.

Interrogé aussi par des journalistes, l’Inspecteur Saül Christianisme, assistant responsable de la douane de Hinche, a rappelé que les douanes sont là pour remplir correctement leur mission de contrôle. Il dit que cette opération de saisie de ces 18 porcs qui ont ensuite été éliminés par les autorités, s’inscrit dans le cadre de la suite donnée au communiqué 001 de la Primature. 

« Parfois, les décisions sont impopulaires, mais on les prend pour le bien-être de la population. Nul n’est censé ignorer la loi », a soutenu l’agent douanier.

D’après notre source, le directeur départemental d’Agriculture du Centre, l’Ingénieur agronome Sylvestre Robert Joseph ; le maire de Hinche, François Avilma ; un représentant de la Police nationale d’Haïti, Jean Ganet et un représentant du Parquet de Hinche, Joseph Véliton étaient aussi présents à la cérémonie d’élimination et d’inhumation des cochons suspects.     

Notons que la peste-porcine a déjà touché Haïti dans le temps. Elle n’a pas été sans conséquence néfaste. Déjà, en République dominicaine, apprenons-nous, la présence de cette maladie a un impact négatif considérable sur l’économie, mais aussi sur les activités des éleveurs dominicains.

Texte : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Courtoisie photos: Geebs Misrael Noël

     

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .